08/12/2009 20:36:05
Coup d'état : la Guinée soupçonne la France
La Guinée accuse la France d'être impliquée dans l'attentat contre Moussa "Dadis" Camara
Nouvel Observateur
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le ministre guinéen des Communications Idrissa Chérif, qui est également porte-parole de la présidence, a affirmé mardi que la France pourrait héberger le soldat accusé d'avoir essayé d'assassiner le président Moussa "Dadis" Camara la semaine dernière.

Ce sont "des rumeurs absurdes que je démens énergiquement", a déclaré à Paris le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Bernard Valero.

La France "pourrait héberger" le lieutenant Aboubakar "Toumba" Diakité, le soldat qui a tiré sur Moussa "Dadis" Camara la semaine dernière, a précisé Idrissa Chérif.

"Je ne dis pas qu'il se cache là-bas", a-t-il ajouté, en faisant référence à l'ambassade de France à Conakry. "Je dis que c'est possible. Je dis que les Français sont coupables, les services secrets français sont impliqués dans cette affaire", a-t-il assuré.

Le président guinéen a été transporté vendredi dans un hôpital au Maroc, après la fusillade de jeudi. Il a été opéré après avoir été blessé par balle au niveau de la tête.

Lundi, un homme d'affaires proche de diplomates français à Conakry a affirmé que l'ambassadeur français avait été arrêté par des soldats dans sa voiture diplomatique près de l'aéroport et soumis à une fouille. Il a ajouté que les gardes du corps de l'ambassadeur avaient été contraints de se coucher par terre, alors que des lance-roquettes étaient pointés sur eux. Les autres soldats, qui cherchaient apparemment Aboubakar "Toumba" Diakité, ont fouillé la voiture.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE