03/01/2010 05:19:40
Sans détour dans l'enfer de la prostitution africaine en Europe
La phagocytaire et la désagrégation du tissu social dans les pays Africains préparent le terrains aux crimes économiques et humains : le pillage des ressources humaines et la prostitution africaine en Europe. Fréderick Moukoko reçoit ce dimanche Amélie James Koh Bela et Olivier Enogo dans le cadre de l'émission "Sans détour". Il sera 19h à Manjo.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 Les indo-européens sont les premiers organisateurs et les premiers bénéficiaires. Les jeunes africaines et africains doivent assouvir les instincts libidineux de la descendance de Napoléon, de Louis XIV, de Hitler, du Comte Arthur de Gobineau (l'ancêtre idéologique du nazisme, de l'esclavage et de la traite des kamites), de François Mitterrand, du Général De Gaulle, du trés Honorable Pape Nicolas V, etc.

Hwt Ka Ptah (« La Terre des dieux » = Kamita = Afrique) doit assurer et protéger la surconsommation et le gaspillage de la très "civilisée société" eurasiatique comme le cœur vascularise le cerveau. La descendance de Sa-Ousir doit assurer le sale boulot que Napoléon et les siens réservent aux damnés de la terre. James Amélie Koh Bela estime que :


« C’est dans le milieu de la prostitution qu’il est possible de constater à quel point l’esprit sadique et fertile de l’homme est capable de produire des aberrations qui vous donnent des urtications. Ecœurement... Femmes, hommes et enfants de tous âges sont prostitués ou se prostituent dès qu’ils sont installés en Occident.... Les femmes africaines ayant pris trop d’assurance en Occident, les hommes s’y sont mis avec autant d’ardeur. Des pères de famille respectables et parfaitement hétérosexuels vont se faire sodomiser tous les soirs pour de l’argent. Malgré les douleurs qui enflamment leurs popotins, ils supportent ces souffrances. La vue des billets a un effet d’anesthésie et ça leur donne la force de continuer. Les enfants sont aussi prostitués par les adultes. Des gamines qui n’ont pas fini de grandir sont abandonnées entre les mains des détraqués et autres pervers. des adultes malveillants bousillent leurs organes immatures, qui n’ont pas fini de se former... Le comble du dégoût est atteint avec l’apparition des nouvelles pratiques sexuelles comme l’ondinisme, la coprophagie et la scatologie. L’ondinisme consiste à souiller la partenaire avec le liquide séminal et avec l’urine. Le must est de lui verser ces saletés dans la bouche. Quand on sait toutes les toxines et autres déchets que véhicule ce breuvage, on en reste coi. C’est loin d’être agréable de baigner dans du pipi, surtout quand il appartient à quelqu’un d’autre... La coprophagie est beaucoup plus invraisemblable est insoutenable. On a du mal à croire que des êtres humains puissent imposer des choses aussi barbares à des êtres aussi fragiles que les femmes. Jamais dans mes délires les plus fous je n’aurais imaginé une telle aberration si elle ne m’avait été révélée par des prostituées complètement dépassées par cette pratique qui malheureusement pour elles, est très bien payée par les clients amateurs de ce "mets de choix". Elle consiste à sodomiser une fille qui a le bol fécal descendu. Les cassettes de zoophilie ont refait un retour fracassant. Des femmes prises dans tous les sens par des animaux de différentes espèces. Il existe maintenant des cassettes avec des hommes noirs cette fois, qui copulent avec des chèvres, des vaches, des juments, des chiennes, ou qui sont sodomisés par des animaux mâles... »


N.B : Amély-James Koh Bela est diplômée en sciences commerciales, marketing et gestion financière. Militante associative de longue date, elle lutte contre toutes les formes d’exclusions, de discriminations et racisme. Présidente de la Commission de l’Information à l’Agence Internationale de Développement (AIDE - FÉDÉRATION), elle a entrepris avec l’aide d’autres associations internationales et ONG, un travail de terrain (enquêtes, observations, assistance aux personnes les plus démunies et fragilisées) qui lui a permis de découvrir l’ampleur des dégâts causés par le trafic international des êtres humains, notamment d’origine africaine. Elle est également présidente de l’association Mayina (http://mayina.afrikblog.com/)

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE