25/01/2010 02:16:31
Côte d'Ivoire: Les partisans de Dadis Camara exigent son retour en Guinée
La communauté guinéenne en Côte d’Ivoire demande avec insistance le retour du chef de la junte, Moussa Dadis Camara, sur ses terres natales
Abidjan.net
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://news.abidjan.net/photos/photos/Guinee%20(Large).JPG

Hier, au cours d’une conférence de presse, à la mairie d’Adjamé, MM. Kéita NPha Moussa et Cissé Kaba, respectivement, président du Mouvement de soutien à Dadis Carama et président du Mouvement de soutien aux actions du Cndd, ont fait part de cette exigence. «Maintenir indument le Président, Moussa Dadis Camara, au Burkina-Faso, c’est prolonger sa souffrance. Il faut qu’on le laisse retourner dans son pays où il se sentira mieux. La Guinée a l’expertise médicale pour continuer sa convalescence. Et, nous demandons avec insistance au Président, Blaise Compaoré, de faciliter son retour. Nous demandons au Président du Faso demandons de rester loin des combines de certains pays occidentaux qui cherchent à neutraliser par tous les moyens Dadis Moussa Camara», a martelé Kéita NPha Moussa sous un tonnerre d’applaudissements des partisans de Moussa Dadis Camara. Et, son compatriote, Cissé Kaba, de ponctuer: «Nous exigeons sans conditions le retour du Président, Moussa Dadis Camara, dans sa Guinée natale auprès des siens, de sa mère. L’accord de Ouagadougou exige que tous les Guinéens retournent au bercail avec la promesse de protection et alors pourquoi pas le Président, Moussa Dadis Camara». Le Mouvement de soutien aux actions du Cndd, a-t-il indiqué, interpelle tous les chefs d’Etat africains à ne jamais accepter que le premier acte, de l’exil forcé d’un Président de la République en exercice, soit posé. Si nos Présidents se taisent et laissent faire notre afrique sera tout bafouée, sans aucune dignité.

Les conférenciers disent ne pas comprendre tout l’acharnement dont Moussa Dadis Camara fait l’objet de la part des puissances étrangères, notamment, la France et les Usa.
Ils ont mis tour à tour en exergue les actions du chef de la junte depuis sa prise du pouvoir. Ils ont cité entre autres, sa guerre contre les narcotrafiquants qui avaient pignon sur rue sous le régime de Lansana Konté, sa guerre contre les faux contrats passés par les autorités de ce régime, ses audits engagés contre les pilleurs de l’économie guinéenne, la construction des voiries, l’électrification de plusieurs quartiers de Conakry et ...
«Le Président, Dadis Moussa Camara, a été freiné dans sa lutte contre les fossoyeurs de notre économie, contre les narcotrafiquants, contre les bandits qui ont passé illicitement de faux contrats avec certaines puissances étrangères pour se remplir les poches…Je demande aux Guinéens de se lever et d’exiger son retour», a assené Kéita NPha Moussa sous les ‘‘vivats Dadis’’ de la communauté qui a effectué le déplacement.

Les deux mouvements de soutien ont promis acheminer dans les jours à venir dans les ambassades du Burkin-Faso et de la France des motions de protestation contre le maintien forcé de leur Président au pays des hommes intègres.

K. Marras. D

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE