20/09/2013 03:38:39
Libye. Pour retrouver la stabilité, le peuple réclame la libération du fils de Kadhafi !
La Libye n’est plus qu’une jungle. Par la seule volonté d’un escroc : Nicolas Sarkozy...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La Libye n’est plus qu’une jungle. Par la seule volonté d’un escroc : Nicolas Sarkozy...

Il a mis tout en œuvre pour empêcher le Guide libyen, le Colonel Mouammar Kadhafi, de lui réclamer son argent dès que les premiers désaccords sont apparus entre un Nicolas Sarkozy ivre d’argent facile et le Guide Libyen révolté à l’idée que ce lèche-cul des grandes familles industrielles d’Europe et de France mette à exécution son projet de déconstruction de l’Afrique, afin de permettre à ces familles qu’il sert, au détriment de la France sociale, de piller les immenses richesses du Continent.

Mais comme tout bon voleur à col blanc, l’image de la personnalité de façade de Nicolas Sarkozy est un précieux trésor qu’il fallait préserver par tous les moyens et à tous les prix. Malheureusement, la Libye a essuyé l’ingratitude, la jalousie, la méchanceté des chefs d’Etat africains qui rasaient les murs de Tripoli pour aller chercher qui de quoi payer des arriérés de salaires des fonctionnaires qui de l’argent pour financer des projets politiques. Alors, laissée pour compte même par la Russie et la Chine, la Libye est restée seule face à la rage des pillards de l’OTAN dirigés par les Etats-Unis avec comme chien aboyeur la France politique.

Mais le temps est le contradicteur le plus crédible du menteur. Il est patient. Il ne parle pas. Mais il met à nu la fourberie et entame irrémédiablement la crédibilité et les faux honneurs tirés d’une arnaque de voyous comme celle conçue et mise en œuvre par Nicolas Sarkozy et ses amis voleurs en Libye.

Alors ce temps intransigeant, cruel et contradicteur, est enfin arrivé en Libye. Les "révolutionnaires" d’hier, à qui les bombes de l’OTAN et les barbouzes de la France, des USA, de l’Angleterre ouvraient les routes en massacrant des centaines de milliers de Patriotes libyens, appellent aujourd’hui au secours. Ils sont incapables d’effectuer des tournées administratives dans la quasi-totalité de la Libye. Leur seul espace de vie reste Tripoli et les airs lorsqu’ils sont en avion pour transporter mallettes d’argent et autres biens précieux de la Libye en direction de Paris où les y attendent la pègre internationale qui a détruit la Libye.

Même pour assurer leur propre sécurité, ces pestiférés qui ont osé prétendre agir au nom du peuple libyen sont aux abois et demandent à leurs maîtres occidentaux de les aider à rester en vie afin que continue pillage et destruction dans une Libye désormais vacante et sans maître.

Mais le peuple libyen qui a connu la fierté d’être dirigé par un grand homme, bien sûr avec ses défauts et ses qualités, ne saurait demeurer plus longtemps sous l’autorité inexistante d’une bande d’enfoirés en costume, jouant les hommes politiques de façade, avec dans leurs dos, un assistant pillard venu tout droit de Paris ou Washington.

C’est pourquoi le peuple résiste. Avec des armes. Dans une forme de guerre totalement asymétrique qui a fini par pousser les rats qui ont rongés toute la Libye, à confesser publiquement leur panique générale et leur incapacité à se faire accepter par les Libyens.

Mais vers qui le regard des Résistants libyens reste-t-il tourné ?

Naturellement, ce n’est pas vers un inconnu des Libyens car les inconnus, ils sont en train d’en faire une bouchée en ce moment. C’est donc vers celui qu’ils connaissent, qu’ils savent incarner les valeurs et le système qui a valu à la Libye, son rayonnement panafricain et international, qu’ils ont le regard tourné.

Saif Al Islam Kadhafi doit être libéré ici et maintenant. Il incarne l’unité de la Libye, la voie unique de la réconciliation, l’espoir du peuple libyen.

Tant que cela ne sera pas fait, tant que la volonté du peuple sera étouffée, que des voies hasardeuses du genre "partager dans chaque région, des revenus pétroliers avec des Résistants armés sans un commandement central  pour permettre un pillage paisible du pays", tant que l’idée d’une réconciliation des Libyens avec eux-mêmes ne sera pas promue avec à leur tête le fils du Guide libyen Saif Al Islam Kadhafi, il n’y aura jamais plus de paix en Libye et ceux qui croyaient se la couler douce en détruisant ce pays, doivent se préparer à connaître l’enfer.

"Vox populi, Vox Dei", qu’il soit dit et su que le peuple exige la Libération immédiate et sans condition du fils de Mouammar Kadhafi, celui-là même qui concentre dans sa chair et dans son âme, le secret de l’apaisement d’un  peuple meurtri, le secret de l’espoir qui fait revivre et de la réconciliation du peuple libyen digne.

Ainsi soit-il et il en sera ainsi. Sinon…

A Très Bientôt.

Hassane Magued
La Révolution Permanente

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE