08/02/2010 04:39:14
Zuma regrette la polémique autour de la naissance de son 20e enfant
Le président Jacob Zuma a regretté samedi la "douleur" provoquée par la naissance d'un enfant conçu hors mariage, le vingtième du dirigeant sud-africain polygame.
Jeune Afrique
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

M. Zuma, qui a actuellement trois épouses, a reconnu que l'affaire avait mis sous pression sa famille et le Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir après la révélation de la naissance d'une fille par la presse dimanche dernier.

Jacob Zuma, 67 ans, qui s'est marié en janvier avec sa troisième femme, a reconnu mercredi avoir eu en octobre un enfant avec la fille d'un de ses vieux amis, le président du comité local d'organisation (LOC) du Mondial-2010, Irvin Khoza.

"Je regrette profondément la douleur que j'ai causée à ma famille, à l'ANC, à l'alliance (avec ses partenaires politique) et aux Sud-Africains en général", a-t-il dit dans un communiqué. "Je prends aussi acte et je comprends la réaction de nombreux Sud-Africains", a-t-il ajouté.

Attitude "irresponsable"

Plusieurs partis d'opposition ont estimé que le chef de l'Etat avait une attitude irresponsable dans un pays qui compte le plus grand nombre de séropositifs dans le monde.

"Je répète que j'assume la responsabilité de mes actes à l'égard de la famille concernée et de l'enfant", a dit le président dans son communiqué.

En 2006, il avait été acquitté du viol d'une jeune femme séropositive, mais avait suscité l'indignation en affirmant à la barre qu'il s'était lavé du virus en prenant une douche après le rapport non protégé. Aujourd'hui, il prône le recours aux préservatifs et appelle au dépistage.

M. Zuma avait de nouveau défrayé la chronique le mois dernier en défendant la polygamie au Forum économique mondial de Davos.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE