09/02/2010 21:41:05
Guinée: « Toumba », coupable parfait
La commission d'enquête nationale tient Aboubacar "Toumba" Diakité pour responsable du massacre du 28 septembre 2009.
Jeune Afrique
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La commission nationale d’enquête sur le massacre du 28 septembre 2009 a identifié 63 morts (contre 150 selon l’ONU), 21 disparus, 36 agressions sexuelles, et n’a trouvé aucun charnier. Moins de victimes donc et, surtout, un seul coupable. La commission innocente en effet celui que l’ONU tenait pour premier responsable de ce massacre : le chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, mais charge en revanche son aide de camp, Aboubacar « Toumba » Diakité. Ce dernier est en fuite depuis qu’il a tenté d’assassiner Dadis Camara, le 3 décembre dernier.

Le rapport suggère aussi que les leaders politiques ont une part de responsabilité. Le président de la commission, Siriman Kouyaté, a estimé que « ceux qui bénéficient de l’amnistie sont les politiciens qui avaient, d’une certaine façon, bravé le pouvoir ». Interrogé par J.A., le président du comité d’organisation de la manifestation du 28 septembre, Amadou Oury Bah, a qualifié d’« imbécillité » l’incrimination des hommes politiques et l’utilisation du mot « amnistie ».

Selon un membre de la commission, qui en compte dix-huit (magistrats, médecins, professeurs...), 500 personnes ont été interrogées au Palais du peuple lors d’auditions publiques retransmises à la télévision. Mais ni Dadis Camara, ni « Toumba » Diakité, ni même le commandant Moussa Tiégboro Camara, mis en cause par les enquêteurs onusiens, n’ont été entendus.

« L’attaque contre Dadis, le 3 décembre, nous a perturbés. Nous avons néanmoins recueilli des témoignages dans les quartiers », assure la même source sous le couvert de l’anonymat. Alors qu’une partie de l’opinion au contraire leur reproche d’être « restés assis dans leurs bureaux ».

Cécile Sow

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE