13/02/2010 16:14:35
Cameroun : des journalistes libérés sous pression...
Après être détenus en secret pendant toute une semaine à la Direction générale de recherche extérieure (Dgre), les journalistes Simon Hervé Nko’o, Reporter à l’Hebdomadaire «Bebela» et Serge Sabouang, Directeur de publication du journal «La Nation» ont été libérés hier vendredi à 19h, heure locale.
africa-info.org
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

De sources généralement bien informées, ils auraient subi des atrocités de tout genre : bastonnade et séance de noyade (têtes plongées dans des futs remplis d’eau sale). « Les deux journalistes sont sortis dans un piteux état », a dit Henriette Ekwe, la promotrice du journal «Bebela» joint au téléphone. « En plus, téléphones portables et passeports des concernés ont été confisqués », a-t-elle ajouté.

A en croire des indiscrétions, ils auraient été contraints de signer un engagement formel leur interdisant de ne rien raconter aux médias quant à leur séjour carcéral.

En rappel, ces deux journalistes enquêtaient sur des allégations de malversations financières autour de l’achat d’un bateau de luxe pour le compte de la société nationale des hydrocarbures (SNH). Un dossier encombrant dans lequel seraient impliqués des pontes du régime.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE