04/03/2010 04:30:58
Le Guen: "Tout le monde a sa chance"
Après le bien mièvre 0-0 des Lions Indomptables face à l'Italie, ce mercredi à Monaco, Paul Le Guen, le sélectionneur du Cameroun, a encore du pain sur la planche.
football.fr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://www.football.fr/images/201009/leguen_cameroun_italie.jpgAprès le bien mièvre 0-0 des Lions Indomptables face à l'Italie, ce mercredi à Monaco, Paul Le Guen, le sélectionneur du Cameroun, a encore du pain sur la planche. Cette rencontre de préparation au Mondial sud-africain ne lui a pas apporté beaucoup de réponses. Mais, sûr de lui, l'ancien boss du PSG avance pas à pas et n'a qu'un objectif en tête: la Coupe du monde.

Paul, que vous retenez-vous de cette rencontre face à l'Italie?
Je suis satisfait. D'abord du rendement, puis de la prestation de mon équipe contre les champions du monde en titre. Oui, on avait affaire à une très forte équipe, très expérimentée. On les a sentis sereins. J'ai également beaucoup de respect pour l'entraîneur. Nous, nous voulions nous rassurer après notre Coupe d'Afrique décevante. Je suis satisfait qu'on n'ait pas pris de but. Même si on leur a laissé deux ou trois occasions, nous avons eu un bon rendement défensif. Compte-tenu du fait que je faisais une revue d'effectif, que je lançais quelques jeunes, je suis satisfait de la prestation de l'équipe et du résultat.

Vous étiez plutôt dans une logique de test ou de sélection?

De sélection. Clairement de sélection. Mais la liste n'est pas bloquée. Je n'ai pas encore établie d'équipe-type. Même si, c'est vrai, à deux ou trois exceptions, l'équipe de la première mi-temps est l'équipe qui s'est dégagée, l'équipe-type. Il faut en avoir une pour débuter la compétition. Mais je continue à être attentif aux uns et aux autres.

"Je ne vais céder à aucune pression"

Que va-t-il se passer pour les joueurs locaux, qui évoluent au Cameroun?

Il y a un grand rassemblement à Yaoundé, du 12 au 16 avril. Je vais pouvoir observer les meilleurs joueurs du pays. Maintenant, je ne vais céder à aucune pression. Tout le monde à sa chance. Je sélectionne les meilleurs. Si certains de ces joueurs veulent aller en Afrique du Sud, il faut qu'ils soient meilleurs que ceux qui sont déjà en place !

Vous avez fait jouer pas mal de jeunes joueurs...

Oui, c'est vrai. Prenez Matip, il n'a que 18 ans. Pareil pour Mandjeck... J'ai envie que certains prennent confiance et conscience de leurs possibilités, notamment les jeunes. J'ai également besoin de trouver de la complémentarité autour de Samuel Eto'o. J'ai encore quelques petits mois pour le faire.

"Une idée derrière la tête avec Mbia"

C'est pour cela que vous avez titularisé George Kouemaha?
Je suis allé voir George en Belgique, pour Bruges-Anderlecht. Il a un vrai talent pour se démarquer. A nous d'en profiter pour le trouver dans la profondeur. Il est très fort physiquement et techniquement. George a vraiment une carte à jouer.

En football, pour gagner, il faut réussir à marquer. Or, le Cameroun a terminé le match sans une seule frappe cadrée...
Ce n'est pas honteux de faire match nul contre l'Italie. Ce sont les champions du monde en titre quand même ! Effectivement, nous n'avons pas marqué de but. Mais nous n'en avons pas encaissé non plus.

Et Stéphane Mbia, que vous faites jouer arrière droit sur cette rencontre?

Si je fais jouer Stéphane Mbia au poste d'arrière droit c'est que j'ai évidemment une idée derrière la tête. Effectivement, c'est une vraie possibilité de le voir à ce poste par la suite. Il y a une véritable polyvalence qui nous est très utile. Je suis content de ce qu'il a fait ce soir mais il faut encore que je voie du monde...

Ali Makhan

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE