09/03/2010 12:49:00
Répression: L'auteur de l'Antécode Biya arręté
Bertrand Teyou a été conduit à la Compagnie de gendarmerie de Douala1 située dans la même enceinte que la Légion de gendarmerie du Littoral.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

C’est un coup de fil provenant d’une source proche du Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (MANIDEM) qui a donné l’information. « Ce sont des gendarmes en civil qui l’ont cueilli. Après une bonne bastonnade qui l’a amoché, ils l’ont conduit à Bonanjo », renseigne notre interlocuteur invisible. Selon nos investigations, Bertrand Teyou a été conduit à la Compagnie de gendarmerie de Douala1 située dans la même enceinte que la Légion de gendarmerie du Littoral. Mais qu’est-ce qui lui vaut ce traitement ? A en croire une source généralement bien informée, ses bourreaux lui reproche d’avoir « tenu des propos insidieux contre le président de la République Paul Biya lors de la dédicace du brûlot « L’Antécode Biya » jeudi dernier à Douala. On se rappelle du reste que cette cérémonie avait été accueillie par le MANIDEM qui lui avait alors offert ses locaux après plusieurs tentatives interdites par l’administration. Selon notre informateur, les gendarmes qui ont embarqué Bertrand Teyou veulent également cerner le sens d’un propos tenu par la victime au cours de la dédicace de jeudi dernier. Bertrand Teyou aurait en effet doit que  «  si en 2011, Biya ne part pas, nous allons nous en occuper ». Les pandores veulent savoir la portée de ces paraoles. Et n’hésitent pas à cet effet de le passer à tabac.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE