10/03/2010 13:41:35
Le FMI affirme pouvoir aider l'Afrique mieux négocier avec la Chine
lesechos.fr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

e directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a souligné lundi la disponibilité de son institution à aider les pays africains à mieux négocier leurs contrats avec la Chine, dont les investissements sont en croissance rapide en Afrique.
"Quand des entreprises chinoises ou des banques chinoises viennent investir en Afrique, elles le font parce qu'elle espèrent en retirer des revenus, et c'est bien normal. Mais il faut que les contrats ne soient pas des contrats léonins", a expliqué M. Strauss-Kahn à des journalistes en marge de sa visite à Nairobi.
"Le rôle d'une organisation comme le FMI - c'est aussi vrai pour la Banque mondiale - c'est d'essayer d'être aux côtés des pays africains pour les aider à négocier des choses qui soient équilibrées", a-t-il ajouté.
M. Strauss-Kahn a cité notamment le cas de la renégociation fin 2009 de contrats miniers "de l'ordre d'une dizaine de milliards de dollars" en République démocratique du Congo (RDC).
Le contrat, assorti d'une garantie financière demandée par les entreprises chinoises, prévoyait la construction d'infrastructures, d'écoles, d'hôpitaux.
"C'était très ennuyeux pour les Congolais de donner une garantie financière, qu'ils avaient (initialement) donnée dans un contrat qui, à mon avis, n'était pas bon, parce que cette garantie financière, ça comptait dans leur endettement et ça les empêchait de profiter des opérations d'annulation de dette", a expliqué M. Strauss-Kahn.
"Finalement, les Congolais étaient devant une sorte de choix: +ou on a trois milliards d'annulation de dette (...) ou bien on a l'investissement+".
"On a trouvé une solution où effectivement les Chinois ont une garantie (...) mais pas une garantie financière de sorte que cela n'a pas empêché les Congolais d'avancer sur la voie de l'annulation des dettes", a poursuivi le patron du FMI.
Les investissements directs chinois en Afrique sont passés de 491 millions de dollars en 2003 à 7,8 milliards fin 2008, selon les chiffres officiels chinois.
M. Strauss-Kahn devait s'envoler lundi soir pour l'Afrique du Sud, deuxième étape de sa tournée africaine qui doit également le conduire en Zambie.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE