18/03/2010 02:53:43
Cameroun: libération des sept Chinois enlevés au large de Bakassi
AFP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

YAOUNDÉ — Les sept Chinois enlevés la semaine dernière au large de la péninsule de Bakassi (sud-ouest du Cameroun) ont été libérés mercredi par leurs ravisseurs, a appris l'AFP de sources concordantes chinoises et camerounaise.

Les sept ressortissants chinois, qui avaient été kidnappés le 12 mars, "ont été libérés mercredi", ils "devraient bientôt arriver par bateau à Limbé", importante ville de la région, en compagnie d'un représentant de la société chinoise de pêche qui les emploie, a rapporté l'agence officielle chinoise, Chine Nouvelle, citant des diplomates chinois.

Joint par l'AFP, un diplomate chinois basé à Yaoundé a laconiquement répondu: "Je ne sais pas", mais la libération des otages a été confirmée par une source chinoise travaillant avec l'ambassade de Chine et une source camerounaise proche du dossier, également contactées par l'AFP.

"Ils ont été libérés ce (mercredi) soir. Une rançon a certainement été payée", a déclaré la source camerounaise, qui a dit ne pas disposer de plus de détails dans l'immédiat.

Mardi, le ministère chinois des Affaires étrangères avait assuré à Pékin que leur pays "et les ambassades dans les pays concernés (travaillaient) à venir en aide" aux sept Chinois, dont l'enlèvement a été revendiqué par un groupe inconnu jusqu'à ce rapt et qui s'est présenté comme "Africa Marine Commando (AMC)".

Cité par Chine Nouvelle, l'ambassadeur de Chine à Yaoundé, Xue Jinwei, a expliqué que cette libération avait été obtenue grâce à une collaboration avec les autorités camerounaises.

"Les négociations ont duré plusieurs jours durant lesquels la vie des otages n'était pas en danger et durant lesquels ils étaient approvisionnés en eau et nourriture", a-t-on dit de même source.

Selon l'agence, deux responsables de l'ambassade et du consulat de Chine à Yaoundé sont allés à Limbé pour y accueillir les anciens otages, qui étaient à bord de deux bateaux de pêche lors de leur capture.

Après leur enlèvement, les deux navires ont gagné Limbé avec, à bord, "deux marins légèrement blessés", a-t-elle indiqué, précisant que les sept personnes kidnappées -dont elle a communiqué les noms- travaillent pour la société de pêche Dalian Beihai.

L'agence chinoise n'a pas précisé si une rançon avait été payée ou non.

Selon la source camerounaise, les ravisseurs des Chinois avaient réclamé dans un premier temps 15.000 dollars pour libérer leurs otages, puis 25.000 dollars (de près de 11.000 à plus de 18.000 euros).

Plusieurs groupes, souvent armés, sont actifs dans la péninsule de Bakassi, région côtière et marécageuse de 1.000 km2, potentiellement riche en pétrole, en gaz et en ressources halieutiques.

La zone a été entièrement restituée par le Nigeria au Cameroun en août 2008 après un différend frontalier de 15 ans. Le Nigeria en avait évacué une partie en 2006, après la signature d'un accord mettant fin à ce conflit.

Les attaques en mer s'y sont multipliées depuis deux ans.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE