13/04/2010 17:38:05
Jacques Fame Ndongo : « Nous sommes tous des créatures ...de Paul Biya»
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

« Nous sommes tous des créatures ou des créations du président Biya »

Les propos du ministre de l’Enseignement supérieur, mercredi 07 avril 2010, à la direction générale de la Cnps, font jaser. Le mercredi 07 avril 2010, à l’occasion de la deuxième réunion régionale des populations du Sud au titre des contributions financières pour la réussite du comice agro-pastoral d’Ebolowa, une onde de choc a traversé la salle des banquets de la direction générale de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) pleine des ressortissants du Sud. Jacques Ndongo, élite de cette région et ministre de l’Enseignement supérieur, insistant sur la bonté du chef de l’Etat a tenu ces propos : « Nous sommes tous des créatures ou des créations du président Paul Biya, c’est à lui que doit revenir toute la gloire dans tout ce que nous faisons. Personne d’entre nous n’est important, nous ne sommes que ses serviteurs, mieux, ses esclaves ».

Ces propos du ministre de l’Enseignement supérieur n’ont visiblement pas plu à toute l’assistance. Certains participants, qui ont requis l’anonymat par peur des représailles,  n’ont pas digéré ce qu’ils considèrent comme une insulte à leur personne. «  Pour qui se prend-il pour nous traiter de la sorte ? Si lui se considère comme esclave et créature du président Biya, parce que c’est Biya qui l’a fabriqué et qui lui donne la vie, nous autres, nous ne le sommes pas, c’est Dieu qui m’a créé et qui m’accorde encore son souffle de vie », s’est insurgé un haut cadre de l’administration, ressortissant du Sud.

Certains ministres et directeurs généraux originaires du Sud présents dans la salle ont manifesté un certain malaise au moment où Jacques Fame Ndongo tenait ces propos, et toute l’assistance s’en est rendue compte. Au cours de cette réunion, les élites du Sud ont mobilisé une somme de 51 millions Fcfa comme contribution à la préparation du comice. En tout, les fils du Sud se sont engagés à trouver une somme de 400 millions Fcfa pour ce grand rendez-vous agricole.

Jérôme Essian

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE