24/06/2014 07:33:16
Basketball. Le Cameroun produit une autre révélation en NBA
À seulement 20 ans, le jeune Camerounais Joël Embiid défraie déjà la chronique de la National Basketball Association (NBA) des Etats-Unis.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Joel Embiid

À seulement 20 ans, le jeune Camerounais Joël Embiid défraie déjà la chronique de la National Basketball Association (NBA) des Etats-Unis.

À Brooklyn le 26 juin et sauf changement, la perle rare du Mbam devrait faire une entrée remarquée dans le plus prestigieux championnat de Basketball du Monde, la NBA.

On avait jusque-là entendu parler de Luc Mbah à Mouté, 27 ans, 2.03m, le petit prince de Bia-Messe et sociétaire de Minnesota Timberwolves ; Kenny Kadji, 26 ans, 2.11m, du Rio Grande Vallye Vipers, une équipe de la NBA Development Leagues affiliée à Houston Rockets; Alfred Aboya, 29 ans, 2.06m, ancien de Reno Bighorns de la NBA Development League; ou encore le «Français d’origine camerounaise» Joakim Simon Noah, 29 ans, 2.11m sociétaire de Chicago Bulls…

Puis vint Joël Embiid «de nulle part» : de Yaoundé où il est né en 1994.

Son potentiel impressionnant y a contribué. C’est un immense pivot de 2.13m et de 113kg qui n’a aucune peine à «déambuler d’un bout à l’autre du terrain, courir auprès des ailiers et du meneur pour finir les contre-attaques» écrit BeInYourZone.

Sa stature musculaire a de quoi délecter la chronique: «un physique qui lui permet de dominer ses adversaires dans la peinture (…) avec de grands compas et des bras, non des tentacules, ce qui lui permet de défendre parfaitement la raquette de son équipe.»

Ex-footballeur, volleyeur et handballeur converti en Basketteur, il a hérité de ces autres disciplines de précieux atouts : la capacité à courir, la puissance et une détente monstre…

Son mentor Luc Mbah à Mouté

Il n’en fallait pas plus pour qu’il soit comparé à Hakeem «The Dream» Olajuwon, le Nigérian grand et filiforme qui marqua la NBA par son talent d’attaquant et de défenseur, mais aussi par ses spectaculaires moves dos au panier.

Fils d’un ancien président de la Fédération camerounaise de handball (Fecahand), Thomas Embiid dit «Jojo» est découvert en 2011 à Yaoundé par l’autre star de la NBA, Luc Mbah à Mouté. Le mentor est fils de Camille Mouté à Bidias, l’apparatchik.

C’est que, Mbah à Mouté organise un camp de Basketball à Yaoundé en 2011 dans le cadre du programme Basket sans frontières de la NBA. Il y découvre la perle rare.

Mbah à Mouté fait tout pour que le jeune poursuive ses études à la prestigieuse fac des Jayhwaks du Kansas. Il y bénéficiera des services d’un coach célèbre : Bill Self himself… Déjà il côtoie entre autres la superstar canadienne Andrew Wiggins.

«Lorsque je l’ai vu, il était vraiment brut (…) déclare le mentor, conseiller et confident Mbah à Mouté. Il n’est pas encore bien poli en certains (aspects) ; il y a eu beaucoup de travail à faire et il demeure brut je crois ; mais il vient tout juste de commencer à jouer au basket».

Mbah à Mouté a le triomphe modeste. Même si «Jojo» a un léger mal de dos et s’exprime peu en anglais pour l’instant, la gloire n’a pas attendu.

Il vient d’effectuer une visite fructueuse en Ohio. Les recruteurs sont excités. Il est désormais en pôle position pour la casquette des Cavaliers de Cleveland.

Dès le 26 juin à Brooklyn, on en aura confirmation publique.

Le coach Bill Self, qui a pourtant vu défiler des superstars ne tarit pas d’éloges pour le phénomène mbamois. «Jojo» est «le meilleur joueur qu’il ait eu durant sa carrière de coach». Déclaration «osée» en NBA.
Réservé, Mbah à Mouté déclare chez Cowbell Kingdom: «Je crois qu’il sera prêt»...

À ce stade, le Camerounais de Timberwolves a déjà remporté un pari : transformer en Basketteur de niveau mondial un petit volleyeur de Yaoundé…

Jean-Marc Soboth

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE