18/05/2010 14:33:54
Comme des souris ils se cachent maintenant pour se réunir...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Comme des voleurs s’ils ne le sont pas...La délégation interministérielle est au Canada avec le trésorier du RDPC France comme porteur de valise.


Encore des centaines de milliers de dollars gaspillés pour des futilités dans un pays nommé Cameroun qu’on manque de l’eau et de l’électricité dans sa capitale Yaoundé.


Peut-on dire que cette délégation souffre encore des syndromes de l’acte de Birmingham  du CODE?
Une délégation interministérielle à la rencontre des camerounais du Canada dans un secret absolu digne d’une réunion au culte il faut le faire…Pourquoi ce secret des dieux autour de cet l’événement ?
Ils iront parler au nom de qui tous ces représentants d’associations camerounaises qui seront présentes à cette rencontre alors que leurs membres ne sont pas au courant de la dite rencontre?

Le 18 mai 2010 à partir de 18h précises à l’hôtel Queen Elisabeth, 900 René-Levesque Boulevard  Ouest Montréal (Salle Hochelaga Etage C), échanges entre la diaspora et une délégation camerounaise…

Comme des voleurs, c’est le secret le mieux gardé en ville selon les organisateurs hahaha… Pourtant l’information circule depuis une semaine dans la métropole montréalaise. Effectivement, la dite délégation interministérielle dépêchée par monsieur Biya à la rencontre des membres de la diaspora est belle et bien là.

Comme des voleurs, elle sillonne la ville depuis une semaine en vue des préparatifs du grand jour : Présence sécrète  dans les évènements culturels organisés par l’association des camerounais du Canada (ACC) dans le but de convaincre les septiques. Distribution de bières pas ci, repas camerounais gratuits par là … Tout est mise en marche dans cette campagne de recrutement des personnes qui viendront combler la salle et faire des belles photos de relations publiques afin de démontrer la réussite de l’évènement.


Pourquoi ce secret des dieux autour de cet l’événement ? Peut-on croire que cette délégation souffre encore des syndromes de l’acte de Birmingham en Angleterre du CODE?

Les personnes qui seront présentes pour applaudir en dehors des représentants des associations camerounaises ont été sélectionnées à  la base d’une appartenance occulte.

La distribution des lettres d’invitation s’est faite selon la perception de l’équipe organisatrice : qui est pour ou qui  contre le régime camerounais ?

Les personnes représentantes d’associations camerounaises  qui se définissent pro- gouvernement ont été invitées depuis belles lurettes.

Les personnes représentantes d’associations camerounaises qui affichent leurs points de vues contre ce régime ont été informées dimanche le 16 mai pour un évènement qui aura lieu le 18 mai.

L’ensemble de tous les camerounais inscrits sur la liste de groupe de l’ACC n’est pas au courant. Et on parle d’une rencontre avec les camerounais…

Il est légitime de se questionner du grand silence entourant l’événement et du choix des participants.

Même le président de l’association des camerounais du Canada (ACC) Paul Ayah est muet. Lui qui aime tant ventiler tout sur la liste de groupe de l’ACC même les petites annonces de vente de table d’appoint…

Tout comme plusieurs autres associations camerounaises qui iront représentées leurs membres à l’instar de l’association des bamilékés du Canada dirigée par Blandine Kwemi.

 Au nom de qui parleront-ils ces représentants d’associations camerounaises ?

Encore une fois le régime de monsieur Biya vient de nous démontrer son manque de clairvoyance en ce qui concerne l’usage de l’argent des contribuables camerounais. Cette tournée est d’une futilité sans nom. Les opportunistes accepteront la main tendue. Mais les vrais fils et filles du pays diront non au gaspillage des fonds publics pour des voyages de plaisances dites « rencontre interministérielle ».

Il faut noter que la rencontre de Montréal aura lieu dans l'hôtel de luxe le plus grandiose et le plus gracieux de la ville Fairmont Le Reine Elizabeth, spécialement conçu pour accueillir de somptueux congrès, événements et réunions. La salle Hochelaga qui abritera cette rencontre a une capacité d’accueillir des grandes expositions et on peut y installer 75 kiosques.

Pourtant ce que le régime de monsieur Biya ignore, il est dans une guerre communicationnelle avec sa diaspora. Et Internet est sa principale arme.

Comme camerounaise vivante à Montréal je n’irais pas à cette rencontre bien que sachant la date, le jour, l’heure, le lieu. Parce que avec Internet je peux m’exprimer et joindre un grand auditoire qu’une salle manipulée d’avance. Ce régime détient des dizaines de mémorandums des camerounais du Canada sans réponses.

Ce 18 mai 2010 Météo Canada nous annonce 25 degrés comme température. Il fera beau et chaud comme on dit au Québec. J’irai marcher sur le mont Royal versant ouest admirer le coucher du soleil qui est magique à cette heure.

Ce secret au tour de l’événement était- il nécessaire ? Quant à moi je dis non car je crois au pouvoir infini d’Internet… A NOUS INTERNET…

A cette délégation, j’ai une seule question : combien coûte votre voyage de plaisance en terre canadienne aux contribuables camerounais déjà si pauvres ?

A nous Internet

A nous 2011 !

Félicité S.D.F Canada

La voix du Canada

Petite fille de Um Nyobé (si M.Owona le veut bien)

Félicité Ngadja

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE