22/05/2010 22:04:39
L'Inter étend son empire
Quintuple championne d’Italie, l’Inter Milan a enfin réussi à faire main-basse sur la Ligue des Champions. Les Nerazzurri sont venus à bout à Santiago Bernabeu d’un Bayern Munich plus joueur mais terriblement impuissant (2-0).
sport24.com
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://www.sport24.com/var/plain_site/storage/images/football/diaporamas/bayern-munich-inter-milan-en-images/butt/6671245-1-fre-FR/Butt_diaporama.jpg

Bayern Munich-Inter Milan 0-2
Inter Milan : Milito (35e, 70e)

Le disciple a dépassé le maître. A Madrid, terre probable de ses futures facéties, José Mourinho a maté le Bayern de Louis Van Gaal pour offrir un fantastique triplé à l’Inter Milan. A l’issue d’un duel particulièrement tactique. Avec d’un côté des Intéristes défendant très bas mais à la perfection. Et de l’autre des Bavarois dominateurs en termes de possession de balle mais inoffensifs. Si ce n’est sur des coups d’éclats de Robben (10e, 23e). Incapable de mettre du rythme et de trouver les intervalles, le Bayern se cassait constamment les dents sur le mur noir et bleu. Et pour couronner le tout, se faisait piéger sur une erreur de marquage de Demichelis, immédiatement exploité par Milito (0-1, 35e). Le coup parfait pour l’Inter, explosif et redoutable en contre. Le Bayern était d’ailleurs tout près de l’apprendre une nouvelle fois à ses dépens juste avant la pause, Butt sauvant la maison bavaroise devant Sneijder (43e).

http://www.sport24.com/var/plain_site/storage/images/football/diaporamas/bayern-munich-inter-milan-en-images/milito-joie/6671123-1-fre-FR/Milito-joie_diaporama.jpg

Au retour des vestiaires, le Bayern tentait bien d’emballer les débats, se révélait plus audacieux dans la circulation du ballon. Mais l’efficacité faisait défaut. Par manque d’adresse devant le but à l’image de Müller face à Julio Cesar (46e), de réussite avec cette volée de Müller contrée par Cambiasso (63e) ou encore en raison de la classe du portier adverse, parfait sur une frappe enroulée de Robben (66e). Sur le reculoir, l’Inter courbait l’échine mais comme souvent ne rompait pas. Mieux, après une superbe occasion pour Pandev (48e) et quelques missiles de Sneijder sur coup franc (54e, 65e), les Milanais crucifiaient les Munichois sur un nouveau contre bien pensé et conclu de main de maître par Milito (0-2, 70e). Munich ne s’en remettra pas... Après 45 ans d’attente, l’Inter Milan, beaucoup trop forte tactiquement, remporte enfin la Ligue des Champions !

Vincent Duchesne

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE