30/05/2010 17:42:28
Cameroun: au moins 30 morts dans l'accident d'un bus de voyageurs
AFP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

YAOUNDÉ — Au moins trente voyageurs ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans la région du Centre, au Cameroun, lorsque l'autobus à bord duquel ils se trouvaient s'est brisé après avoir fait "des tonneaux", selon la gendarmerie, qui parle d'un bilan provisoire.

"Sur le lieu de l'accident, nous avons identifié environ 30 corps mais le bilan pourrait être beaucoup plus important, étant donné que certains blessés évacués bien avant notre arrivée seraient décédés en chemin", a affirmé à l'AFP l'adjudant-chef Fifen Idrissou, commandant du peloton routier motorisé de Bafia, chef-lieu du département où est survenu le drame.

Selon lui, le véhicule, d'une capacité de 70 places, était parti de Bafoussam (ouest) avec pour destination finale Yaoundé, 288 km plus loin. L'accident s'est produit entre les villes de Ndikiniméki et Bafia.

La radio nationale (Cameroon Radio-Television, CRTV), qui a également rapporté l'accident, a parlé d'un bilan provisoire d'"au moins 35" tués. Les corps ont été déposés à la morgue de l'hôpital de la Bafia, selon elle.

"Le bus a dérapé", son chauffeur a tenté de maîtriser la situation puis "200 mètres après le dérapage, (il) s'est retrouvé face à un creux. Le véhicule s'est mis à faire des tonneaux. Le choc a été tellement violent que sa carcasse s'est divisée en deux", a expliqué l'adjudant-chef Fifen Idrissou.

Le nombre total de personnes qui étaient à bord de l'autobus n'était pas connu dans l'immédiat. La liste des passagers, que le conducteur était censé détenir, n'a pas été retrouvée, a-t-il précisé.

"Quatre blessés ont été identifiés sur le lieu de l'accident" et conduits à Bafia, a-t-il poursuivi, indiquant ne pas disposer non plus dans l'immédiat d'informations sur le nombre total de rescapés, de blessés et leur situation.

D'après le gendarme, "deux hypothèses" pourraient expliquer l'accident: la somnolence du conducteur, qui fait partie des personnes tuées, ou la crevaison d'une des roues de l'autocar.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE