02/06/2010 01:01:30
Le Cameroun perd, Eto'o expulsé
Sale soirée pour le Cameroun, qui a été battu mardi par le Portugal (1-3) lors de son troisième match de préparation au Mondial.
L'equipe.fr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Après leurs deux matches nuls face à la Géorgie (0-0) et la Slovaquie (1-1), les Lions Indomptables avaient cette fois-ci une opposition beaucoup relevée face à eux. Paul Le Guen, qui voulait sans doute jauger l'état de forme de son équipe à moins de dix jours de son entrée dans la compétition, n'a pas dû être déçu. Ou plutôt si puisque ses joueurs ont perdu. Mais à leur décharge, ils ont joué pendant une heure en infériorité numérique. Juste après l'ouverture du score de Raul Meireles (32e), d'une belle reprise croisée sur un centre de Simao, Samuel Eto'o a en effet été expulsé, pour un geste jugé trop dangereux par l'arbitre sur Duda (33e). Une décision sévère, qui a forcément changé la donne du match.

Samuel Eto'o a été expulsé en première période  contre le Portugal.

Car après cela les Portugais ont confisqué le ballon. Dans le petit stade de Covilha, situé au nord du pays, et devant un public tout acquis à sa cause, la formation lusitanienne a révisé ses gammes. A la reprise (46e), Raul Meireles a doublé la mise d'un centre-tir chanceux. Puis, en fin de rencontre, Nani a corsé l'addition d'une merveille de ballon piqué (81e). Trois buts pour un résultat prometteur. Trois buts qui rassurent la Selecçao après son match nul décevant face au Cap-Vert (0-0), la semaine dernière. Sans compter que Cristiano Ronaldo aurait pu lui aussi aggraver le score, si Carlos Kameni n'avait pas réussi des prouesses dans sa cage (17e et 38e). Bref, Carlos Queiroz a passé une bonne soirée. Seul bémol pour le Portugal : la sortie sur blessure de Pedro Mendes (73e), qui atténue un peu la convocation officielle de Pepe, retenu parmi les 23, cinq mois après son opération au genou.

Pour les Camerounais, il reste encore du travail. La réduction du score d'Achille Webo de la tête (68e), sur un centre d'Assou-Ekotto, n'a pas changé grand-chose. Les partenaires de Samuel Eto'o ont mesuré l'écart qui les sépare d'une grande nation. Paul Le Guen voulait savoir, il est désormais fixé.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE