08/06/2010 12:13:32
Sécurité maritime: le Cameroun prévient les risques terroristes
La Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le comité national de sûreté portuaire a été installé hier, à Yaoundé « La menace terroriste pour le Cameroun est réelle, avec le regain d’activisme de certains groupes armés dans le golfe de Guinée,»
estime l’Autorité portuaire nationale (Apn), régulateur des différentes structures portuaires camerounaises et cheville ouvrière de la cérémonie d’installation.

En ce moment où le pays est engagé dans la réalisation d’importants investissements pour la construction et le développement d’infrastructures portuaires, l’organisme dirigé par Josué Youmba pense qu’il y a lieu d’intégrer la dimension « sûreté et sécurité » dans cette phase de conception de ces projets.

Et à ce propos, il n’y a pas meilleur guide que la quinzaine de membres du comité national de sûreté maritime installé hier 07 juin à Yaoundé par le ministre d’Etat en charge des transports, par ailleurs président dudit comité.

Dans leur cahier de charges, il est question de veiller à la mise en application des dispositions pertinentes du code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires- code Isps- et de prendre des mesures correctives adéquates ; élaborer un plan d’actions et de sensibilisation de tous les intervenants ; assurer la vulgarisation du code Isps entré en vigueur en 2004.

C’est que, depuis les attentats terroristes perpétrés le 11septembre 2001, aux Etats –Unis, les ports, lieux par excellence de transport en masse des marchandises et des personnes ont pu se révéler vulnérables, au même titre que les aéroports.

Conscients de cette menace, le Comité de sécurité maritime (Csm) de l’organisation maritime internationale (Omi) et son groupe de travail sur la sûreté maritime ont procédé au réexamen en urgence de toutes les conventions et autres instruments en rapport avec la prévention et la répression des actes illicites, y compris de terrorisme, qui peuvent affecter la sécurité et la sûreté du transport maritime et de l’exploitation des ports.

Autorité désignée

Cette nouvelle vision a donné lieu aux amendements de la convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (convention Solas).

L’objectif de cette nouvelle vision est de créer un cadre international dans lequel les navires et les installations portuaires peuvent coopérer en vue de la détection et de la dissuasion des actes qui menacent la sûreté dans le secteur des transports maritimes.

Le Cameroun qui a ratifié la convention Solas, est de ce fait soumis aux dispositions du code Isps dont la mise en œuvre prévoit l’instauration d’une « autorité désignée » qui assume toutes les responsabilités du gouvernement. Au Cameroun, c’est le comité national de sûreté maritime créé le 17 juillet 2008 par un décret du Chef de l’Etat qui représente l’Autorité désignée. Cette « autorité désignée» est assistée à son tour par les organismes de sûreté reconnus (Rso).

Dans la mise en œuvre du code Isps, le comité national de sûreté maritime s’appuie sur les comités de sûreté existant dans chaque port et qui, au Cameroun, ont été créés par un arrêté du Président de la République signé le 17 juillet 2008.

Ceux-ci doivent soumettre au comité national de sûreté maritime leurs propositions de recommandation pour validation. Les comités locaux ont été créés respectivement dans les ports de Douala, Limbe et Kribi

Toutefois, précise l’Apn, « la mise en œuvre du code Isps nécessite des financements importants pour l’acquisition des équipements et matériels de surveillance, la formation des différents acteurs, l’organisation des campagnes de sensibilisation et d’information, des opérations de contrôle et d’audit... » A cet effet, l’organisme mené depuis un an par un Directeur Général « nouveau mais efficace et dynamique » pense qu’ il y a lieu d’envisager la mise en œuvre urgente d’un mécanisme pour le financement des charges liées à l’application du code Isps avec la contribution de tous les intervenants des places portuaires.

Cathy Corinne Koum

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE