02/04/2009 11:29:23
Sarkozy a-t-il tourné le dos ŕ Paul Biya ?
Une source diplomatique explique pourquoi la visite attendue du  chef de l’Etat français au Cameroun n’a pas eu lieu.
-
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le sourire aux lèvres, le président camerounais, Paul Biya, au sortir du palais de l’Elysée, en France, le 26 octobre 2007, annonçait que le président français Nicolas Sarkozy avait accepté de venir au Cameroun : « J'ai terminé nos entretiens en invitant le président de la République française à effectuer une visite officielle au Cameroun.

Et j'ai le plaisir de vous dire que cette invitation a été acceptée ». Bientôt deux ans, et toujours point de visite de Sarkozy au Cameroun. Le chef de l’Etat français vient pourtant d’effectuer, du 26 au 27 mars dernier, une visite officielle en Afrique qui l’a tour à tour conduit en République démocratique du Congo, au Congo et au Niger. Dans les hautes sphères de l’Etat camerounais, on annonçait Nicolas Sarkozy, pour ce premier trimestre 2009.
 
Que s’est-il passé ? A l’ambassade de France au Cameroun aucune source officielle ne consent à parler. Mais un diplomate qui a requis l’anonymat croit savoir qu’il n’y a jamais eu un programme de visite du président français au Cameroun. « Des projets de visite dans plusieurs pays africains, comprenant notamment le Cameroun parmi d'autres, avaient été étudiés en janvier par l’Elysée, mais sans aller plus loin, du fait de la situation internationale marquée par la crise à Gaza, la crise financière mondiale, la réunion du G20, les manifestations en France et dans les Dom Tom, etc. », affirme t-il.

D’après une autre source diplomatique française, le secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie, Alain Joyandet, avait été dépêché à Yaoundé du 08 au 11 mars dernier par Sarkozy pour expliquer à Paul Biya que  le président français ne pourrait pas venir au Cameroun pour les raisons ci-dessus mentionnées. «Pas de fantasmes ou de supputations erronées », rassure notre informateur.  « Il s'agit simplement d'un problème de calendrier. La France et le Cameroun entretiennent d'excellents rapports de partenariat et d'amitié. Il faut bien comprendre que la situation internationale était très évolutive et volatile à plus d'un titre », poursuit-il.

Frank Web

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE