20/06/2010 16:23:49
Equipe de France : les joueurs se rebellent, un dirigeant démissionne
Raymond Domenech s'est adressé à la presse après une réunion des joueurs dans leur bus. Il a lu un communiqué stipulant que les joueurs protestent officiellement contre le départ de Nicolas Anelka!
Le Parisien
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://www.football365.fr/medias/foot/Football365_664x376/bleus/95965_FRANCE_BUS_200610.jpg

L' vit une nouvelle sans précédent qui oppose désormais les joueurs à l'encadrement des Bleus. Au lendemain de l'affaire Anelka, le groupe est au bord de l'implosion. Un spectacle édifiant et pathétique à deux jours d'affronter l'Afrique du sud.

Ce dimanche après-midi, une altercation a opposé un joueur à un membre de l'encadrement technique du groupe France lors d'un entraînement public de l'équipe au centre d'entraînement de Knysna, camp de base des Bleus. Elle s'est terminée par la démission de Jean-Louis Valentin, directeur délégué de la Fédération française de football dans des conditions totalement surréalistes.

«J'ai honte. Etre joueur ne donne pas tous les droits, je démissionne. Je quitte immédiatement l'Afrique du sud pour Paris. Ils vous expliqueront», a lancé Jean-Louis Valentin en quittant les lieux poursuivi par les journalistes.

Les supporteurs quittent la pelouse écoeurés

Cette nouvelle crise a éclaté après une altercation entre Robert Duverne, préparateur physique de l'équipe de France et Patrice Evra. Un peu après 16h10, pendant que les joueurs signaient des autographes le capitaine de l'équipe de France a eu un échange houleux avec le préparateur. Les deux hommes ont été séparés par Raymond Domenech. Robert Duverne a ensuite jeté son sifflet sur la pelouse et a quitté les lieux.

Après un conciliabule, les joueurs de l'équipe ont refusé de s'entraîner. Ils ont rejoint leur bus dans une situation qui reste toujours plus que confuse.  A 16h30, les joueurs étaient toujours dans le bus sans que l'on sâche si l'entraînement allait reprendre ou non. Ironie de l'histoire, sur le bus, le slogan de l'équipe de France semble bien mal tomber : «Tous ensemble pour un rêve en Bleu».

Le service de presse de l'équipe de France refuse pour l'heure de communiquer avec les journalistes sur ce nouveau clash filmé par toutes les télévisions françaises et étrangères.

Vers 16h40, les supporteurs ont commencé à quitter les abords de la pelouse, totalement désabusés par ce spectacle jamais vu.

 

Fil des évènements

16h57 : Le bus repart
Raymond Domenech a lu la lettre des joueurs. Ils voulaient faire passer leur mécontentement par rapport à l'exclusion de Nicolas Anelka. Le bus des joueurs repart.

16h52 : Le message des joueurs
Le message des joueurs a été lu par Raymond Domenech devant la presse. « Suite à la décision d'exclure Nicolas Anelka, les joueurs ont décidé à l'unanimité de ne pas s'entraîner par respect pour le public qui s'est déplacé. Nous sommes venus les saluer mais nous avons décidé ne pas participer à l'entraînement. » Le sélectionneur n'a pas répondu aux questions.

16h44 : Une lettre signée Evra
Patrice Evra a rédigé une lettre à l'attention des journalistes présents à Knysna. Le capitaine des Bleus l'a remis au chef de presse de l'équipe de France.

16h35 : Les joueurs dans le bus
Après l'altercation entre Patrice Evra, Robert Duverne et Raymond Domenech et l'annonce de la démission de Jean-Louis Valentin, les joueurs de l'équipe de France sont remontés dans le bus. Ils ont tiré les rideaux et le bus reste immobilisé.


16h19 : Valentin démissionne

Devant la situation conflictuelle, le directeur général délégué de la FFF, Jean-Louis Valentin, excédé, a démissionné de ses fonctions. Poursuivi par une horde de journaliste, il a furtivement déclaré : « Je quitte la Fédération française de football, l'Afrique du Sud et je démissionne de toutes mes fonctions à partir de maintenant. Ils ne veulent pas s'entraîner. C'est une honte. »

16h18 : Ils refusent de s'entraîner
Après l'explication de Raymond Domenech et de Franck Ribéry dimanche matin dans Téléfoot, les joueurs se sont rendus dans l'après-midi sur le terrain d'entraînement du Field of Dreams. Les Bleus ont salué les supporters présents. Sur le terrain d'entraînement, Raymond Domenech a dû séparer Patrice Evra et Robert Duverne, le préparateur physique. Le sélectionneur a tenté de calmer les débats. Duverne, vexé et visiblement en rage, est parti en jetant sifflet et chronomètre. Patrice Evra a alors réuni les joueurs avec qui il a décidé de ne pas s'entraîner et de se cloitrer dans le bus garé sur le parking du centre d'entraînement.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE