01/07/2010 06:29:15
Le bilan du gouvernement serait désastreux selon l'opposition camerounaise
APA – Douala (Cameroun) L’opposition camerounaise estime que le bilan de l’actuel gouvernement formé il y a un an est « désastreux » d’autant que ce gouvernement qui devrait accélérer la croissance économique n’a jusque​là « produit aucun résultat ».
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Pour le Social democratic front (SDF), parti​leader de l’opposition, l’on assiste à une navigation à vue, sans que le gouvernement ait apporté le moindre début de solution aux problèmes des Camerounais.


« Faute d’apporter des réponses aux problèmes concrets des Camerounais, les gouvernants ont passé le temps à monter des opérations foireuses de communication qui ont profondément écorné l’image du pays », affirme le SDF.


Une situation d’après cette formation politique qui est le résultat « d’un manque de vision », ce qui fait que finalement « le gouvernement un de Philémon Yang est dans un état de putréfaction avancée ».


Même son de cloche pour l’Union démocratique du Cameroun (UDC), où on pense que « le gouvernement ne trouve aucune alternative aux problèmes essentiels des Camerounais ».


Dans ces conditions, on comprend pourquoi « le chômage est endémique, et la misère rampante », affirme cette formation politique qui représente la troisième force parlementaire et municipale du pays avec cinq députés et huit communes.


Pour sa part, la plus vieille formation politique du pays, l’Union des populations du Cameroun (UPC) estime que « le gouvernement a lamentablement échoué », et que par conséquent ce serait « se faire des illusions que de penser ce gouvernement est en mesure de procurer le bien​être aux populations ».


Nommé le 30 juin 2009 à la tête du gouvernement pour appliquer « les grandes ambitions » dont le chef de l’Etat camerounais Paul Biya propose à ses compatriotes, le Premier ministre Philémon Yang et son équipe n’arrivent pas à solutionner nombre de problèmes dont font face les Camerounais.


Pourtant, le président de la République avait prescrit « six mois au gouvernement pour faire des résultats ». Un an plus tard, la situation n’a pas évolué », estiment la majorité des Camerounais.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE