01/07/2010 22:39:03
Diamants de guerre : Naomi Campbell devant un tribunal fin juillet
Naomi Campbell embourbée dans une histoire de guerre et de diamants ? Les juges du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) ont convoqué le top model le 29 juillet à La Haye (Pays-Bas) pour témoigner dans le procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité de l'ex-président libérien Charles Taylor.
AFP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le TSSL veut que Naomi Campbell dépose au sujet d'un diamant qu'elle aurait reçu des mains de Charles Taylor à l'issue d'un dîner organisé par le président sud-africain Nelson Mandela, en 1997.
Si le mannequin ne se présentait pas, elle encourrait jusqu'à sept ans de prison, indique la citation à comparaître délivrée par le TSSL, qui a été rendue publique.

L'accusation soupçonne l'ancien président du Libéria de s'être trouvé à cette période en Afrique du Sud afin d'acquérir des armes pour le compte des rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) du Sierra Leone. Il leur achetait des armes en échange des diamants que les combattants lui faisaient parvenir. Le 14 janvier, Charles Taylor avait catégoriquement nié avoir donné un diamant au mannequin et assure n'avoir jamais été en possession de diamants bruts.

Jugé depuis janvier 2008, Charles Taylor est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) en Sierra Leone en leur fournissant armes et munitions en échange de diamants.

Outre Naomi Campbell, les juges souhaitaient également entendre son agent, Carol White, ainsi que l'actrice Mia Farrow, connue notamment pour son rôle dans «Rosemary's baby» de Roman Polanski. Si ces dernières s'étaient déclarées prêtes à déposer devant le Tribunal, ce n'était pas le cas de Naomi Campbell. C'est pourquoi le TSSL a dû émettre une citation à comparaître.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE