12/07/2010 12:40:59
Des chefs d'État généreux avec eux-mêmes
L’hebdomadaire britannique The Economist a publié un classement partiel des rémunérations des leaders politiques par rapport au niveau de vie de leur population. Deux Africains y sont particulièrement bien placés...
Jeune Afrique
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Ils sont les « leaders mondiaux des honoraires » (« leaders of the fee world »). C’est sous ce jeu de mot moqueur que le très sérieux The Economist a publié, sur son site internet, un classement mondial des rémunérations des hommes politiques.

Mais l’hebdomadaire britannique ne s’est pas contenté de ranger les 22 chefs d’États ou de gouvernement retenus du mieux au moins bien payé. En croisant les données du Fonds monétaire international (FMI) avec les montants glanés dans des articles de presse et auprès des États, le classement reconstitue les écarts entre ces rémunérations et le Produit intérieur brut par habitant. Et vu sous cet angle, les salaires des politiques peuvent laisser pantois.

Généreux Kényans

Ce mode de calcul fait du Premier ministre kenyan, Raila Odinga, le recordman du genre. S’il venait à accepter l’augmentation de salaire votée par le parlement, il percevrait tous les ans 430 000 dollars (env. 340 000 euros), ce qui équivaut à 240 fois le PIB par habitant kenyan.

Odinga s’est toutefois prononcé contre cette généreuse augmentation proposée par les députés (qui comptaient, par la même occasion, s’accorder une augmentation substantielle).

En deuxième position du classement – et bien après Raila Odinga – Lee Hsien Loong. Les revenus du chef du gouvernement singapourien (2 200 000 dollars) représentent 40 fois le PIB par habitant de ses concitoyens.

Jacob Zuma, l’autre leader africain répertorié, se distingue aussi par l’ampleur de ses émoluments : ils représentent plus de 25 fois la moyenne des gains annuels en Afrique du Sud.

La « sainteté » orientale

Performances économiques et rémunérations de dirigeants ne sont, en tous cas, pas proportionnels. Au bas du classement, avec – seulement – l’équivalent de deux fois les revenus moyens dans leurs pays, se trouvent le Chinois Hu Jintao et l’Indien Manmohan Singh. Ils perçoivent, respectivement, 10 633 et 4 106 dollars par an, alors que les taux de croissance dans leurs états sont exemplaires.

Le Français Nicolas Sarkozy prend quant à lui la tête des pays du nord recensés, en frisant le décuple du revenu moyen de ses compatriotes soit 302 435 dollars par an. Il est suivi par Barack Obama (8 fois avec 400 000 dollars) et Angela Merkel (7 fois avec 283 608 dollars).


  Source : The Economist

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE