19/07/2010 04:33:32
Castro: "Que l'Afrique du Sud reste loin des bases américaines"
LA HAVANE — Le dirigeant cubain Fidel Castro a demandé à l'ancien président sud-africain Nelson Mandela de maintenir l'Afrique du Sud "à l'écart des bases militaires des Etats-Unis et de l'Otan", tout en le mettant en garde contre le risque de "catastrophe nucléaire".
AFP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

"Exerce ton immense force morale pour maintenir l'Afrique du Sud à l'écart des bases militaires des Etats-Unis et de l'Otan", écrit Fidel Castro à son "vieil et prestigieux ami", dans un message publié dimanche sur le site internet Cubadebate.

Fidel Castro, qui a connu Nelson Mandela à La Havane après sa libération et qui lui a ensuite rendu visite en Afrique du Sud, l'avertit que "l'humanité est aujourd'hui menacée par le plus grand danger de toute l'histoire de notre espèce" et que "les amis d'hier de l'apartheid font aujourd'hui assaut de cynisme pour feindre l'amitié".

Le dirigeant cubain qui fêtera en août ses 84 ans, a quitté le pouvoir en 2008 à la suite d'une grave maladie des intestins. Il est récemment sorti de sa convalescence et est apparu cinq fois en public au cours des dix derniers jours, pour mettre en garde contre le risque de guerre nucléaire si les Etats-Unis et Israël attaquent l'Iran.

"Les peuples d'Afrique qui survivraient à la catastrophe nucléaire qui s'approche auront besoin plus que jamais des connaissances scientifiques et des avancées technologiques sud-africaines" souligne Fidel Castro.

Il estime toutefois que malgré les dangers "l'Humanité peut encore se prémunir des coups destructeurs de la tragédie nucléaire qui s'approche et (de la tragédie) environnementale qui est déjà à l'oeuvre".

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE