19/07/2010 22:50:38
Celestin Bedzigui: "Je me serai offert pour mourir sa place..."
Evitons de tomber dans les fantasmes de la "Conspiration Theory" où tout incident dramatique qui survient est le résultat d’un complot ou d’une conspiration...
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Célestin Bedzigui, depuis l’annonce du décès de Pius Njawe, vous dites qu’une partie de vous s’en est allé. Pourriez-vous être plus clair ?
La pudeur et le respect de la mémoire de Pius commande que je ne fasse pas grand étalage de la relation très affectueuse qui nous liait et qui se renforçait au fil des trente années de notre amitié, au gré des batailles, des épreuves et quelques fois de divergences qu’il nous est arrivait d’avoir et sur lesquelles nous trouvions toujours un temps pour clarifier. Retenez que c’était plus qu’un "petit frère", c’était réellement comme mon "fils". Les larmes que je n’ai pas honte d’avouer avoir aux yeux chaque fois que j’évoque son nom ont tout leur sens.

D’après vous que représentait cet homme pour le Cameroun ?

Il entre dans l’Histoire comme le plus grand des journalistes que le Cameroun n’ait jamais eu. Sa disparition prématurée vient priver notre pays d’un des hommes que le courage reconnu par tous, la stature internationale acquise au fil des années, l’attachement à la Démocratie et à la Justice, avaient élevé à la dignité d’ Autorité Morale.

Vous aussi vous dites que le pouvoir de Yaoundé est le principal bénéficiaire du décès de Pius Njawe ?

Pius Njawe était plus qu’un journaliste. Il était en pleine phase de transmutation. Il y a deux ans, lors de l’une de nos revues téléphoniques, on en est arrivé à parler de 2011. Et j’évoquais cet espèce de tabou stupide qui veut que certains ne voient pas un " Anglo- Bami " à la tête de l’Etat du Cameroun. Je lui ai recommandé de continuer d’élargir la base de sa stature internationale et j’ai ajouté : "Ca finira par arriver. Les gens cite Tumi, moi je vois Njawe ; ce que nous avons essayé de faire avec Edouard Akame en 2004, nous le réussirons avec toi dans les années à venir, tu en as la stature morale et le courage des convictions"... Voyez vous-même quel rêve se brise...

L’opposition camerounaise vient d’encaisser le coup du K.O ?

Je vis, et on peut dire que les forces du Changement vivent sa disparition comme la réalisation du mythe de Sisyphe, à pousser cette pierre au sommet de la colline et , chaque fois que le sommet est proche, la voir rouler à nouveau au bas de la côte… C’ est un drame, non pas seulement pour moi, mais pour le peuple camerounais dans son ensemble.

Pius Njawe trouve la mort après avoir été aux côtés de certains leaders de l’opposition camerounaise pour une convention politique dont on n’entend toujours pas l’écho. Vous qui y avez été, nous diriez-vous les décisions de cette convention et quel impact vous croyez qu’elles auront sur l’avenir politique du Cameroun ?

Je suis le "Chairman of the Board of Directors" de CAMDIAC, Cameroon Diaspora for Change. La Convention de CAMDIAC a donné lieu à une "Déclaration de Washington" et à l’élaboration d’un Plan d’action. Pius Njawe a d’ailleurs fait partie du groupe qui a travaillé tard dans la nuit pour mettre en forme ladite Déclaration qui par la suite a été signée par tous les Guests speakers à la Convention y compris Pius Njawe. Sa diffusion était prévue pour Lundi 12 Juillet au soir. Et c’est malheureusement en milieu d’après midi de ce jour là que la nouvelle de sa mort est tombée. Nous avons donc choisi d’honorer sa mémoire en mettant sous embargo la publication de cet important document jusqu’à ce qu’aient été organisés ses obsèques.

Mais jusque là, on en sait très peu, ou mieux rien de notoriété, de cette association organisatrice de la convention du 10 juillet dernier. Encore une erreur de la part de l’opposition camerounaise de se vouer à n’importe quel saint ?

C’est plutôt une erreur de ceux-là qui n’ont pas eu la lucidité intuitive de Pius Njawe de voir dans Camdiac, Cameroon Diaspora for Change, un vecteur nouveau pour rassembler les forces du Changement au sein d’ une structure de concertation, associer dans ce vecteur les trois composantes de l’action politique que sont les partis politiques, la société civile et les medias, et surtout, élément le plus important, ouvrir la possibilité d’ une action coordonnée, pour la première fois, entre les forces internes et la diaspora. Aucune initiative d’une telle nature et d’une telle envergure n’avait jusque là été enregistrée dans notre pays depuis que nous nous battons pour que la Démocratie y soit établie. Bien plus encore, la crédibilité de Camdiac est établie par le profil de ses promoteurs avec entre autres, le Dr. Jean Bosco Tagne, Professeur de Médecine à Boston, un ancien du Parlement estudiantin des années 90 qui en est le Director of Political Action, Howard Njeck de Washington DC comme Executive Director, Guy Simon Ngakam, le Coordonateur Europe, le Dr Pierre Ade du Nevada comme Secrétaire Général et moi-même comme Chairman of the Board of Directors. C’est après avoir  "scrutinize" et le profil des promoteurs et le Mission Statement de Camdiac que les Guests speakers qu’étaient le Dr Adamou Ndam Njoya, Hameni Mbieleu, Mboua Masssock, Ben Muna, le Dr. Cristopher Fomunyu du NDI, Eugene Nyambal, Pius Njawe, Ndzana Seme, Guerandi Mbara, se sont convaincus de l’opportunité de prendre part à cet évènement inédit. Je ne vous parlerai pas de l’assistance où l’on retrouvait des noms comme "Swarzckoff" et des représentants du Code Usa, de la Plateforme de la société civile Usa...

Il y a donc là suffisamment d’éléments pour établir la crédulité et le bien fondé de ces assises dans lesquelles certains ont vu les germes d’une nouvelle Coalition pour le Changement associant politiques, acteurs de la société civile, medias, coalition dont la mort de Njawe Pius pourrait être le ciment.

Au cours des travaux, aviez-vous l’assurance que la sécurité régnait ? N’avez-vous pas flairé des figures louches dans la salle comme le dénonce Ndzana Seme dans son journal ?

Evitons de tomber dans les fantasmes de la "Conspiration Theory" où tout incident dramatique qui survient est le résultat d’un complot ou d’une conspiration...  La Police a été informée de la tenue de nos assises qui se sont déroulées dans une parfaite sérénité autant que les rencontres dînatoires du lendemain Dimanche. Pius trouve la mort alors qu’il est dans une activité familiale deux jours après la Convention. C’est un pur accident à mettre au compte soit d’une défaillance mécanique du véhicule mis à sa disposition par sa famille au bord duquel il voyageait sur une longue distance et qui datait de 1993, soit 17 ans d’âge, même s’il s’agissait d’une Lexus, soit d’une erreur de conduite de l’un des deux chauffeurs impliqués. Si je n’avais pas eu à voyager Dimanche pour la Californie au moment où je le quitte pour me rendre à l’aéroport de Washington Dimanche à 16H, j’aurais été avec lui dans mon véhicule pour aller rendre visite à sa fille en Virginie et retourner ensuite ensemble chez moi en Pennsylvanie car nous prévoyions y passer deux jours pour finaliser un business plan pour la restructuration financière de son groupe. Nous aurions alors été ensemble et si cet accident devait absolument arriver, nous serions morts ensemble ou si par extraordinaire je le pouvais, je me serai offert pour mourir à sa place… Ce privilège ne m’a pas été accordé et j’ai perdu… C’est lui que j’ ai présenté la veille à l’assistance, au domicile du Dr Tagne Jean Bosco, comme mon "fils bien aimé"...  Je ne m’en consolerai jamais.

On ne connait de convention où l’opposition camerounaise ne s’est illustrée par des divergences, des rivalités. Tradition respectée à Washington le 10 juillet dernier ?

Non ! Au contraire… Plutôt un Accord Parfait matérialisé par la signature par tous les participants à la Convention de la Déclaration de Washington qui sera rendue publique dans les prochains jours.

Vous êtes sans doute au courant de la thèse de l’assassinat de Pius Njawe...

Ceux qui propagent cette idée doivent arrêter. C’est une manière de créer une diversion qui viendrait altérer l’unanimité dans la louange que suscite chez tous la vie de Pius. Et je peux vous assurer que de là où il est, il n’apprécierait pas et n’apprécie pas les activistes propagateurs d’une telle idée. Je terminerai en disant que Dieu qui a choisi de le rappeler à lui au moment où nous avions tant besoin de lui accorde à son âme le repos éternel.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE