05/07/2011 13:33:07
Mensonges tous azimuts____________________________
La libération de Stéphane Taponier et Hervé Gesquière doit être comprise dans le prolongement de la fausse mort de Ben Laden, de l’arrestation “soudaine” et “imprévue” du monstre de service Ratko Mladic, de l’“élimination” en Somalie du Comorien Fazoul Abdullah Mohammed, et des mandats d'arrêt lancés contre les méchants Gbagbo et, Kadhafi, bientôt rejoints par Hafez-el-Assad...
re.ivoire-blog
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La vidéo qui suit nous renseigne éloquemment sur un point : les dirigeants mafieux de la France Sarkozienne ne rechignent jamais à payer des rançons, à partir du moment où l’investissement leur semble rentable en termes de maintien au pouvoir, et de profit pour leurs tout-puissants sponsors du cartel banco-militaro-industriel planétaire.

Autrement dit, la libération de Stéphane Taponier et Hervé Gesquière arrive à point nommé pour ranimer, aux yeux quelques millions de compatriotes franchouillards au demeurant globalement déçus par Sarkozy, la crédibilité moribonde d’un gouvernement à tous égards disqualifié par son cynisme sans limites, sa morgue outrecuidante, sa méchante arrogance et son humanisme hypocrite.

Cette libération arrive à point nommé, c’est-à-dire qu’elle aurait pu intervenir quelques mois plus tôt ou plus tard, n’étaient les impératifs d’un minutage électoral scientifiquement calculé en fonction des rouages de la machinerie multinationale auxquels il doit rester synchronisé, pour contribuer à la consolidation globale de la puissance de l’Empire.

La libération de Stéphane Taponier et Hervé Gesquière doit être comprise dans le prolongement de la fausse mort de Ben Laden, de l’arrestation “soudaine” et “imprévue” du monstre de service Ratko Mladic, de l’“élimination” en Somalie du Comorien Fazoul Abdullah Mohammed, et des mandats d'arrêt lancés contre les méchants Gbagbo et, Kadhafi, bientôt rejoints par Hafez-el-Assad. D’ailleurs, face à la multiplication des “à point nommé” sur la scène politico-médiatique internationale, et pour peu que l’on se refuse à croire que la Providence, non contente de sourire aux grands sorciers du nouvel ordre mondial, leur ait désormais confié le contrôle de toutes ses ficelles, la conclusion s’impose : la gangrène du mensonge a définitivement envahi le champ des médias de masse, générateurs d’opinions malléables à souhait.

Et pour notre plus grand malheur, dans cette course au record de la désinformation criminelle, la France arrive largement en tête.

 

 

 

Eliahou Abel

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE