23/07/2010 02:15:26
Jean Bikoko Aladin n'est plus
Le Cameroun vient encore d’être frappé par le deuil. Après le décès accidentel du journaliste et éditeur Pius N. Njawé, c’est au tour de l’auteur-compositeur interprète Jean Bikoko « Aladin ».
Cent papier
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’homme d’Eséka en pays Bassa, ville que je connais très bien pour avoir usé mes shorts et pantalons sur les bancs l’école primaire Saint-Jean Baptiste de la Salle, s’en est allé. C’était le roi de l’Assiko, rythme endiablé basé sur des riffs de guitare psychédéliques, une bouteille et une fourchette faisant parfois office d’instrument. Et que dire des danseurs ? Leur déhanchement incroyablement magique et leur souplesse, telle des lianes, est un régal pour les yeux.

Ce vétéran de la musique camerounaise, va beaucoup manquer aux siens. Heureusement, il a formé de nombreux musiciens qui prendront certainement le relais, notamment sa propre progéniture. Le mois de mai dernier, il chantait à l’occasion du cinquantenaire du Cameroun, en direct à la télévision nationale, CRTV.

Paix à son âme et place à la musique qui lui survivra !

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE