23/07/2010 04:27:34
Albert Ndzongang tance la diaspora
Albert Ndzongang, ancien député, ancien cadre du Rdpc, ancien candidat à la Présidence de la République et actuel président du parti politique dénommé "la Dynamique" a, aujourd'hui, demandé à la Diaspora de se battre d'abord pour son droit de vote avant de critiquer l'opposition locale.
kwalai
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Selon monsieur Ndzongang qui était l'invité de radio Equinoxe, "çà se passe ici": "aucune solution politique ne peut venir de l'extérieur." "En 1997, quand j'étais candidat contre Biya, j'avais de solides soutiens en France mais ils ne m'ont servi à rien car il s'agit souvent de relations d'Etat à Etat. C'est la même chose avec les Etats-Unis qui depuis, nous promettent de nous aider à rapatrier les fonds stockés à l'étranger. Ils ont fait quoi? Ils ne peuvent pas venir arrêter les voleurs sur place!"

Albert Ndzongang poursuit qu'"on se s'invente pas opposant. Ce n'est pas n'importe quel troubadour qui peut venir raconter n'importe quoi et ......" avant d'enfoncer le clou en demandant à la diaspora de balayer d'abord devant sa porte :"qu'ils se battent d'abord pour leur droit de vote! qu'ils mènent ce premier combat qui consiste à jouir d'abord de leur nationalité camerounaise qui leur est contestée. D'ailleurs, beaucoup parmi ceux qui critiquent l'oppistion ne savent même pas combien de membres de leurs familles restés au pays sont encore vivants!"

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE