29/07/2010 05:50:49
Guinée-Bissau : les membres du gouvernement privés de missions l'étranger
« Aucun membre du gouvernement n'est pour le moment autorisé à sortir du pays », a déclaré le 28 juillet le Premier ministre bissau-guinéen Carlos Gomes junior.
RFI
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Une mesure annoncée afin de diminuer les dépenses de l'État. Il est également interdit d'acheter des voitures de fonction à plus de 30 000 euros. En annonçant ces premières réductions budgétaires, le gouvernement avait demandé que « certaines missions à l'extérieur du pays soient confiées aux ambassadeurs ».

La crise financière et la volonté de moraliser l’exercice du gouvernement, ce sont les deux raisons avancées par le Premier ministre bissau-guinéen pour justifier les réductions de dépenses. Si les pays du monde entier se serrent la ceinture, la Guinée-Bissau doit faire de même, d’autant qu’au début du mois de juillet, les principaux bailleurs de fonds du pays lui ont accordé une réduction de sa dette publique.

L’accord a été signé entre le Brésil, le Club de Paris, et la Guinée-Bissau. Il prévoit de différer après le 31 décembre 2012, le remboursement de certaines échéances. Entre janvier 2010 et décembre 2012, le service de dette, c'est-à-dire la somme que doit payer chaque année la Guinée-Bissau pour rembourser les créanciers sera ainsi réduit de 98%.

Au premier janvier 2010, cette dette s’élevait à plus de 240 millions de dollars. Il y a une dizaine de jours, le PRS, le principal parti de l’opposition a dénoncé l’importance des frais de représentation du président et des ministres, des frais de représentation jugés indécents dans l’un des pays les plus pauvres du monde.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE