30/07/2010 09:12:51
Football: Les comptes de la fédération nigériane gelés
L’ex président et ses collaborateurs devant la commission de lutte contre les crimes économiques et financiers
Journal du Cameroun
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les conséquences de la débâcle de l’équipe nationale du Nigeria de la dernière coupe du monde de football en Afrique du sud continuent de faire l'actualité dans le pays. L’ancien président de la fédération nigériane de football, Sani Lulu et ses collaborateurs se sont présentés devant la commission de lutte contre les crimes économiques et financiers, EFCC du Nigeria, lundi dernier. Ses collaborateurs sont Amanze Uchegbulam, Taiwo Ogunjobi et Bolaji Ojo-Oba, dont le comité exécutif a demandé la démission immédiate. Ceux-ci ont été entendus le même jour, par les membres de la commission citée plus haut. Il était question de faire la lumière sur plusieurs dysfonctionnements observés au niveau de la gestion de la fédération nigériane de football, notamment sur le plan financier. En effet, la commission a découvert au cours de ses investigations, l’existence de trois différents comptes bancaires de la fédération. Le premier est doté d’un montant de 6 millions de dollars américains, le second est crédité de 44 millions de dollars et se trouve dans une autre banque, et le troisième compte est crédité d’un million de dollar américain.

Gel des comptes de la fédération
Face à ces constats, la commission de lutte contre les crimes économiques et financiers a décidé de geler les comptes de cette fédération, pour besoin d’enquête plus approfondie, a indiqué lundi dernier, Femi Babafemi, porte-parole de la commission. Dans la foulée, l’ancien président de la fédération, Sani Lulu et ses collaborateurs, ont reçu l’ordre de se présenter dans les services de la commission chaque semaine, jusqu’à la fin des enquêtes, a précisé M. Babafemi. Au lendemain de la sortie de l’équipe national de Nigeria dès le premier tour de la coupe du monde de football, le Président du Nigeria, Jonathan Godluck, avait dissout toute l’équipe nationale, avant de faire marche arrière, suite aux menaces de la fédération internationale de football association, qui interdit l’ingérence de la politique dans la gestion du football. Quoi qu’il en soit, la mesure étatique avait provoqué un vif remous au sein de la fédération. Dans la foulée, le président Sani Lulu ainsi que plusieurs de ses collaborateurs, avaient été limogés par le comité exécutif de la fédération nigériane de football. Le gel actuel des comptes de la fédération, indique les prolongations de la mauvaise prestation des supers eagles au mondial, sont loin d’être terminées.
Affaire à suivre!

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE