29/06/2009 14:30:41
Le financier escroc Bernard Madoff va connaître son sort
L'accusation a requis 150 ans de prison pour l'ancien roi de Wall Street, qui est en prison aux Etats-Unis depuis le 12 mars.
Reuters
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

"Compte tenu de l'énormité des sommes détournées et du nombre des victimes, la sentence sera très, très lourde", souligne Paul Radvany, professeur de droit à l'université Fordham de New York et ancien procureur.

Avant que le juge n'annonce le verdict, Bernard Madoff lira une déclaration à l'ouverture de l'audience à 10h00 (14h00 GMT) à New York. Sa femme Ruth et ses deux enfants ne devraient pas être présents.

"M. Madoff est resté de marbre pendant tout le processus. Il ne semble pas éprouver beaucoup de remords", analyse Anthony Sabino, professeur de droit et de business à l'université St John de New York.

Dans une note envoyée vendredi à la cour fédérale de Manhattan, le gouvernement estime que "l'étendue, la durée dans le temps et la nature des crimes" devraient valoir à Bernard Madoff, 71 ans, la peine maximale prévue pour la loi lors du verdict attendu lundi.

"Une peine adéquate dans ce cas serait un emprisonnement de 150 ans ou, solution alternative, un nombre d'années de prison qui offre la garantie que Bernard Madoff y restera à vie", lit-on dans cette note.

"VINDICTE POPULAIRE"

Les autorités judiciaires soulignent que le cas Madoff, de par son ampleur, ne peut être comparé aux cas de fraudes comptables intervenus ces derniers, comme ceux de Worldcom ou d'Adelphia.

L'ex-directeur général de Worldcom purge une peine de 25 ans de prison et les anciens dirigeants d'Adelphia, John et Timothy Rigas, de respectivement 12 et 17 ans.

Dans des documents soumis au juge Denny Chin, rendus publics mardi, l'avocat de Bernard Madoff estime qu'une peine de 12 ans serait suffisante, se référant à des statistiques disant que l'escroc avait une durée de vie de 84 ans.

Ira Lee Sorkin a également incité le juge à ne pas céder à la "vindicte populaire".

Selon l'accusation, Bernard Madoff aurait réussi à escroquer au total 65 milliards de dollars sur une vingtaine d'années, avant la chute des marchés en 2008. Quelques 4.800 comptes clients seraient concernés.

Parmi ses victimes, dont certaines se sont suicidées, se trouvent de nombreux particuliers fortunés du monde entier mais aussi des fonds d'investissements et des organisations caritatives.

Plusieurs victimes ont exprimé leur frustration de ne pas avoir eu droit à un véritable procès dont les prive la reconnaissance de culpabilité de Bernard Madoff.

Version française Pascal Liétout

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE