19/08/2010 05:31:44
Montréal: Le fils de Moussa Dadis Camara est retrouvé mort
LONGUEUIL - Moriba Junior Camara, le fils d’un ex-chef de la junte militaire de Guinée, Moussa Dadis Camara, aurait été retrouvé mort, lundi, dans la piscine de son domicile de Longueuil dans la banlieue de Montréal.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

De nombreux médias d’Afrique avancent qu’il s’agit bel et bien de Moriba Junior Camara, ce que les policiers refusent de confirmer pour l’instant.

« C’est l’autopsie du coroner qui nous révélera l’identité de la personne que nous avons retrouvée inanimée dans une piscine, lundi vers 19 h », affirme Martin Simard, de la police de Longueuil. Il ajoute que rien ne laisse croire, pour le moment, qu’il s’agirait d’un acte criminel.

L’homme âgé de 25 ans résidait à Longueuil depuis un an dans le but de compléter ses études.

Selon des médias de la Guinée, ce sont des livreurs qui ont constaté que le jeune homme manquait à l’appel, après avoir cogné à sa porte à plusieurs reprises sans obtenir de réponse. Une amie dépêchée sur les lieux aurait par la suite découvert le corps de Moriba Junior Camara dans la piscine et a immédiatement contacté les services d’urgence.

Victime de menaces?

Les médias guinéens parlent abondamment de ce décès, certains se questionnent sur les circonstances de la mort du jeune homme. «Comment un jeune homme universitaire de son état s’est-il retrouvé inanimé dans une piscine qu’il pratiquait au quotidien? Était-il seul ou accompagné? Et si oui quel a été le rôle de ces personnes qui étaient là avec lui», écrit le Guinée58.com.

Le site d’information InfoGuinée.net n’hésite pas à évoquer l’hypothèse d’un meurtre : «les premiers résultats d’analyse de présence de produits illicites dans le sang de Moriba se sont révélés négatifs. Ce premier constat laisse comprendre qu’il était parfaitement en possession de toutes ses facultés au moment de sa mort. Ce qui fait planer déjà le doute sur sa possible noyade dans les eaux d’une piscine (...) Rappelons-nous que le fils du Président avait été curieusement visité par une horde de revanchards qui l’en voulaient à mort pour des actes qu’ils reprochaient à son père? (…) Après avoir raté le père, il n’est pas exclu que ceux-là, qui ont tout mis en œuvre pour l’évincer du pouvoir, ne soient derrière cette barbarie», peut-on lire sur le site.

Le père de Moriba, Moussa Dadis Camara s’était autoproclamé président de la République de Guinée le 23 décembre 2008, à la suite d’un coup d’État.

Victime d’une tentative de meurtre près d’un an plus tard, le 3 décembre 2009, il a quitté ce pays pour aller se faire soigner au Maroc. Il s’est par la suite exilé au Burkina Faso.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE