20/08/2010 02:57:50
Deux ONG demandent la dépénalisation des pratiques homosexuelles au Cameroun
L'ONG américaine Human rights watch et l'ONG camerounaise Alternatives-Cameroun ont demandé jeudi la dépénalisation des pratiques homosexuelles au Cameroun, où elles demeurent interdites, dans un communiqué conjoint.
AFP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

"Le Cameroun doit dépénaliser les pratiques sexuelles entre adultes consentants de même sexe", affirment les ONG.

"Les deux organisations demandent au gouvernement camerounais d'appliquer, sans délai, les recommandations du Comité des droits de l'homme des Nations unies, publiées le 29 juillet 2010, dans la perspective de rendre la loi camerounaise conforme au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (Picdp)", souligne le communiqué.

Le Comité des droits de l'homme des Nations unies a estimé que la criminalisation de l'homsexualité "violait les droits à la vie privée et à la liberté de ne pas être discriminé garanti dans le Pacte", invitant le Cameroun à "décriminaliser les actes sexuels consentis entre adultes de même sexe".

Au Cameroun, la législation interdit les pratiques homosexuelles, prévoyant des peines pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison ferme.

Dans ce pays, "des hommes soupçonnés d'être homosexuels sont arrêtés et battus sur l'abdomen, la tête, voire la plante des pieds, pendant qu'ils sont en garde à vue", indiquent les deux organisations.

Selon elles, "toute femme suspectée d'être lesbienne est victime de violence au sein de sa famille".

"Le Cameroun doit assurer aux personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et transgenres les mêmes droits qu'à tout autre citoyen", affirme un responsable de Human rights watch, Boris Dittrich, cité dans le communiqué.

"Le gouvernement applique les lois votées par les élus de la Nation dans un pays où 90% de la population est croyante (chrétiens et musulmans)", avait réagi en juillet le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, au sujet de la possibilité de l'abrogation de la loi interdisant les pratiques homosexuelles.

En 2009, cinq Camerounais ont été arrêtés pour homosexualité, selon Alternatives-Cameroun.

Un Australien et deux Camerounais sont actuellement poursuivis pour "homosexualité".

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE