30/08/2010 05:28:39
L'absence de Jean Manga Onguene
Sans le directeur technique national, les autres responsables de cette structure n’ont pas été installés samedi dernier.
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Habitués à avoir affaire à une personne avenante et chaleureuse, ceux qui ont rendu visite à Jean Manga Onguene dans les bureaux de la Fédération internationale de football (Fifa) sis à l’omnisport jeudi dernier, ont rencontré une personne stressée et méfiante, au regard fuyant. A peine leurs a-t-il accordé cinq minutes d’attention, qu’il a aussitôt regagné son bureau, indiquant avoir beaucoup de travail. Une attitude qui n’avait d’ailleurs rien à voir avec celle affichée deux jours plus tôt, après sa nomination à la tête de la direction technique nationale (Dtn) de football du Cameroun. Ces personnes ont tôt fait de dire que ce comportement ne présageait rien de bon dans la perspective, deux jours plus tard, de son installation comme dtn.


Ce qui n’était alors qu’une impression d’une personne, qui était visiblement en train de se rétracter s’est donc manifesté samedi dernier, 28 août 2010. Car, deux cérémonies étaient prévues dans la matinée au palais polyvalent des Sports de Yaoundé : celle de l’encadrement technique de l’équipe nationale fanion et celle des principaux responsables de la Dtn. Avec l’absence de Jean Manga Onguene, un seul volet du programme a été respecté. «L’installation des responsables de la direction technique nationale de football aura lieu ultérieurement», a lancé Linus Pascal Fouda, le chef de la cellule de communication du ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep).

Un report qui frise le gâchis, quand on sait que les trois adjoints du Dtn, à savoir Jean Paul Akono (N°1), Etienne Sockeng (N°2) et Robert Atah Behazah (N°3) étaient présents. Ils ne se sont d’ailleurs pas déplacés seuls puisqu’ils étaient accompagnés de parents, amis et connaissances. Parmi eux, certains tenaient des bouquets de fleurs alors qu’un festin était prévu dans leur domicile respectif. L’absence de Jean Manga Onguene aura donc fait tâche d’huile dans cette cérémonie avortée. N’a-t-il pas été consulté avant sa nomination à la Dtn ? Qu’est-ce qui aura concouru à ce que le Dtn se rétracte ? A quel moment a-t-il décidé de faire le mort au moment où on parle de la relance du football camerounais, dont la dtn sera la pierre angulaire ?

Joint au téléphone, Jean Manga Onguene n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Responsable du bureau Fifa pour l’Afrique centrale et certains pays d’Afrique de l’Ouest, il devait quitter cette fonction pour se consacrer uniquement à la Dtn. Or, l’ancien entraîneur des Lions indomptables est encore sous contrat avec la Fifa jusqu’en octobre prochain. Une situation juridique que n’ignoraient pas les personnes, qui l’ont désigné à ce poste de responsabilité. Cependant, elles étaient loin d’imaginer que la Fifa constituerait un blocage puisque Jean Manga Onguene ne peut pas signer un autre contrat entre temps. Dans ces conditions, que leurs reste-t-il à faire ? Procéder à la nomination d’un nouveau dtn dans les prochains jours ou alors opter pour le statu quo jusqu’à la fin de son contrat à la Fifa en octobre prochain ?

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE