30/08/2010 14:13:06
50naire de l'armée: le cabinet civil de la présidence défie le SCNC Bamenda
Une délégation des hauts responsables de l’Etat, conduite par Martin Belinga Eboutou, directeur du cabinet civil à la présidence de la République a séjourné vendredi dernier, 27 août 2010, dans la capitale régionale du Nord-Ouest.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Une semaine après la conférence de presse indiquant la position tranchée de la Southern Cameroon’s national council (SCNC) contre la visite du chef de l’Etat Paul Biya à Bamenda, le cabinet civil de la présidence vient de défier cette menace du mouvement irrédentiste de la partie anglophone du Cameroun. Une délégation des hauts responsables de l’Etat, conduite par Martin Belinga Eboutou, directeur du cabinet civil à la présidence de la République a séjourné vendredi dernier, 27 août 2010, dans la capitale régionale du Nord-Ouest.

Accompagné de sept ministres (Edgar Alain Mebe Ngo’o de la Défense, Emmanuel Edou (DGSN), Issa Tchiroma de la Communication, Messengue Avom des Travaux publics, Clobert Tchatat du Développement urbain et de l’habitat, Michael Ngako Tomdio de l’Energie et de l’eau, Biyiti Bi Essam des Postes et télécommunications), ainsi que des généraux, Martin Belinga Eboutou et sa suite, sont venus apprécier le site de l’aéroport, lieu où se dérouleront les cérémonies du cinquantenaire des forces de défense à Bamenda.

Tour à tour il a reçu des explications et suggestions des généraux Réné Claude Meka, Mambou Defo, Samabo et même du général de Brigade Ivo Desancio, directeur de la sécurité présidentielle. S’il y a un acquis, c’est qu’ils ont accordé leurs violons sur l’organisation de la cérémonie militaire faite de manœuvres combinées des différents corps d’armée à l’aéroport de Bamenda. La réception civile aura lieu à la place des fêtes de l’avenue commerciale. Après avoir visité les différentes installations et inspecté le tarmac, la délégation interministérielle s’est ébranlée vers l’avenue commerciale. Peu avant, c’est la station de pompage de Ngomgan (Mile qui a été inspectée.

La séance de travail à huis clos de l’hôtel Ayaba a clôturé le séjour de cette délégation à Bamenda. Par ailleurs, dans les rangs du Rdpc amené par le ministre chargé des missions à la présidence de la République Paul Atanga Nji, l’heure est à la mobilisation. Le parti des flammes dans cette partie du pays entend battre le rappel des troupes. C’est du moins ce qui a transpiré de la réunion que Paul Atanga Nji a tenue avec ses camarades du parti le week-end dernier.

Curieusement, à l’issue de cette visite d’inspection, le directeur du cabinet civil a clairement indiqué aux médias en général et les télévisions en particulier de faire un « black-out » total sur cette visite. Le ministre de la Communication a réitéré cette position à la presse. Des indications qui ont surpris les journalistes qui étaient aux trousses de la délégation. Certes, les différents chantiers enregistrent un certain retard. Mais ce n’est pas nouveau. Il s’agit des insuffisances rattrapables – A moins que les images des cameramen n’aient un caractère stratégique. Alors, le SCNC fait-il si peur ? On se souvient que le défilé du 20 mai 2010 était initialement prévu à l’esplanade du stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé et que finalement le chantier a été abandonné et les festivités se sont déroulées comme de tradition au Boulevard du 20 mai. La même chose va-t-elle se produire à Bamenda ? Wait and see !

Frank Essomba

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE