31/08/2010 11:55:25
La Première dame du Gabon au Cameroun, Yaoundé paralysé
Synergie entre Sylvia Bongo et Chantal Biya
La Première dame gabonaise a signé son acte d’adhésion à l’association humanitaire, que préside l’épouse du chef de l’Etat camerounais.
Quotidien le jour
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

    http://www.quotidienlejour.com/images/originalphotos/Sylvia%20Bongo%20et%20Chantal%20Biya%20vont%20au%20salon%20d%27honneur.jpg

Hier, à 11h 10 mn, l’avion avec à bord la Première dame du Gabon se pose sur le tarmac de l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. Détendue, Chantal Biya s’avance vers la passerelle.

Elle est accompagnée des membres du Cabinet civil, des membres du gouvernement, de l’ambassadeur du Gabon au Cameroun, Michel Madoungou. A quelques pas de l’appareil, une centaine de Gabonais attendent, eux aussi, de recevoir officiellement, pour la première fois au Cameroun, celle qu’ils appellent affectueusement "maman". Ils sont placés derrière une banderole sur laquelle on peut lire : « La communauté gabonaise au Cameroun souhaite la bienvenue à maman Sylvia Bongo Ondimba ».

Des minutes plus tard, la First lady gabonaise foule le sol camerounais. Accolades. Chatoyant bouquet de roses multicolores. Les deux Premières dames prennent ensuite le chemin du salon d’honneur. Elégante dans sa petite robe près du corps de couleur noire, perchée sur des talons aiguilles, Sylvia Bongo Ondimba dissimule son regard derrière des lunettes fumées. Son sourire est discret. Sa sobriété détonne !

Brève escale à l’hôtel Hilton et les Premières dames vont au siège des Synergies africaines contre le sida et les souffrances situé dans l’enceinte du Chu à Yaoundé. Elles sont également accompagnées de Mme Rakatou du Niger (secrétaire exécutive adjointe des Synergies) et de Bintou Bamba de la Guinée (Conseillère au siège de l’association). La mobilisation des membres du Cercle des amis du Cameroun (Cerac) est plus grande qu’à l’aéroport de Yaoundé. A l’arrivée de Chantal Biya et de Sylvia Bongo, des groupes de danse se trémoussent, les membres de la communauté gabonaise installée au Cameroun fredonnent des chansons en fang. Cette ambiance chaleureuse cache de la fébrilité. Les forces de l’ordre veillent.

Avant la visite du siège de Synergies Africaines, Sylvia Bongo signe son adhésion aux Synergies Africaines. Son entrée dans l’association porte à 27 Premières dames le nombre des membres de cette association fondée en 2002 sous l'impulsion de Chantal Biya. Dans son discours de circonstance, elle a salué la présence du couple présidentiel du Cameroun aux festivités marquant le cinquantenaire de l’indépendance du Gabon. « C’est le témoignage d’une relation ancienne, fraternelle, forte et authentique entre nos deux pays, augurant d’une collaboration  féconde et prospère », a-t-elle déclaré.
Sylvia Bongo repart du siège des Synergies du Cameroun, beaucoup plus détendue qu’à son arrivée. Encouragée par son hôte, elle prend un bain de foule dans les groupes de danse qui chantent les louanges de Chantal Biya. « Vous êtes populaire », reconnaît Sylvia Bongo, s’adressant à son hôte.  
Sylvia Bongo Omdimba a quitté le Cameroun hier. Celui-ci ne lui est pas inconnu. « C’est comme un deuxième pays pour moi. J'y ai grandi et ma soeur y est née. Donc c'est notre autre famille aussi », a-t-elle déclaré à la presse.  

Cathy Yogo

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE