04/09/2010 05:44:33
Qui est le mystérieux évêque écroué à Angers ?
Il dit s'appeler Mgr Côme et aurait soutiré 20 000 € à une famille angevine. Ecroué à Angers depuis juin, il attend son procès. Qui est-il et comment a-t-il procédé ? Nous avons enquêté pour le savoir.
Ouest France
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Elle a perdu 20 000 €. Cette famille angevine s'est constituée partie civile contre celui qui se dit évêque de l'Eglise orthodoxe, Mgr Côme. Cet homme de 63 ans de son vrai nom Alain Drouet de la Thibauderie  serait à la tête d'un réseau de passeurs d'enfants entre le Cameroun et la France. Ecroué à Angers, il est mis en examen pour aide irrégulière au séjour et escroquerie en bande organisée. Il aurait profité de la confiance de l'Angevine Marie Chesnel, désireuse de faire venir ses deux filles en France par l'intermédiaire de ce réseau (lire Ouest-France du 13 août 2010), avant que les deux adolescentes ne soient séquestrées à Chypre.

C'est sur un coup de bluff, en se faisant passer pour un conseiller bancaire, que les policiers du SRPJ d'Angers ont réussi à l'interpeller, à la mi-juin. Des documents trouvés dans le disque dur de son ordinateur, au domicile de sa mère à Sevran, permettent de confirmer que d'autres familles ont bien été escroquées. Il a pourtant dit aux policiers « avoir été victime de sa gentillesse » dans l'affaire de Marie et René Chesnel. Et assure ne jamais avoir profité de l'argent des Angevins, affirmant l'avoir simplement remis au complice chypriote qui a séquestré les filles des Chesnel.

Secours aux déshérités

En apparence, cet homme très cultivé, qui a des origines aristocratiques, semble irréprochable. Il y a quelques années, il a même créé à Vitry-sur-Seine une « mission de secours aux malades et déshérités ». Afin, dit-il, de « venir en aide aux déshérités, aux personnes en détresse morale, physique ou matérielle de quelque race, religion, pays ou origines qu'elles soient ». Les statuts de l'association ont même été publiés au Journal officiel.

Passionné d'arts divinatoires, de rites orientaux et membre de la franc-maçonnerie, Mgr Côme est même le fils d'un véritable ecclésiastique, Ivan Drouet de la Thibauderie. Son père a été ordonné prêtre en 1952, avant de recevoir l'épiscopat en 1956 pour diriger l'Eglise orthodoxe en Europe. Mgr Ivan, décédé le 23 septembre 1994, resta longtemps seul à assumer la direction de cette Eglise avec sa compagne comme fidèle collaboratrice.

Du côté de l'Eglise orthodoxe de France, on assure ne pas connaître Mgr Côme. « Nous n'avons pas de liens avec ce monsieur », répond-t-on au secrétariat de Mgr Germain. Idem auprès de l'Eglise orthodoxe autonome. « Nous n'avons pas de père Côme chez nous ! » Alors qui est ce mystérieux personnage et combien de familles aurait-il escroqué ? Le procès qui s'ouvrira bientôt à Angers permettra, peut-être, de lever le mystère.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE