07/09/2010 11:56:50
Chantier naval: Moon Kwi-Ho prend fonction
Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille
Le nouveau directeur général délégué de cette entreprise a été installé hier, à Douala, par le président du conseil d'administration.Le Sud-Coréen Moon Kwi-Ho, a pris ses fonctions hier à Douala comme « directeur général délégué du Chantier naval industriel du Cameroun (Cnic), pour une période d'un an, éventuellement renouvelable »,tel que le précise le texte qui le nomme à ce poste. Son installation a été présidée par Louis Claude Nyassa, le président du conseil d'administration du Cnic, en présence du consul de la Corée du Sud à Douala.Le Sud-Coréen aura pour adjoint Antoine Bikoro Alo'o, le directeur général par intérim débarqué le 30 août 2010 par décret présidentiel. L'attente de l'installation du Sud Coréen a cependant été très longue pour une cérémonie prévue à 10 heures, mais qui s'est finalement déroulée aux environs de 19 heures. Le temps pour le conseil d'administration qui a également siégé, de régler certains détails, d'après certaines indiscrétions. Le fonctionnement du Chantier naval étant depuis des mois, loin d'être un long fleuve tranquille. L'ambiance délétère qui y règne était d'ailleurs perceptible par des factions d'employés qui ont passé la journée sans travailler, entretenant des conflits de clans. D'où d'ailleurs, le mécontentement manifesté par une bonne frange du personnel du Cnic, après l'annonce du maintient de Antoine Bikoro Alo'o, au poste de directeur général adjoint du Cnic. Ces derniers indiquant qu'ils ne voulaient plus de lui nulle part au Cnic. Un employé très remonté, a même déclaré que, « ce diable en personne foutra le bordel dans le travail du nouveau Dg ». Business plan Néanmoins, Louis Claude Nyassa, a précisé à Moon Kwi-Ho que, « sa nomination à cet important poste constitue une très grande marque de confiance que vient ainsi de lui témoigner le chef de l'Etat du Cameroun ». Au nom du conseil d'administration du Cnic, Louis Claude Nyassa a assuré le promu de leur totale disponibilité à l'aider dans ses fonctions, afin que les objectifs de performances auxquels il est astreint soient remplis à la satisfaction des deux parties. Il lui aussi été rappelé combien les administrateurs du Cnic et le gouvernement fondent beaucoup d'espoir sur son arrivée à la tête de cette importante société pour, précise Louis Claude Nyassa, « redynamiser ses activités et lui trouver de nouvelles ambitions de développement ». Pour ce faire, il devra « concevoir un business plan à soumettre au gouvernement du Cameroun ; accorder une grande place à la formation des ouvriers, et ingénieurs ; réhabiliter les équipements du Cinc ». Son expérience a été présentée comme étant l'atout majeur qui a motivé son choix. Né en 1949, le nouveau directeur général délégué du Cnic, est un ingénieur et architecte naval diplômé de Dae-Gu High school de Corée du Sud. Il est présenté comme avoir travaillé pour une multitude d'entreprises de construction navale de renom, avant de fonder respectivement en 1997 et 2001, « Miritime technology and information » (Mti) et « 21st Century company », deux entreprises comptées parmi les sociétés d'ingénierie à croissance rapide dans le secteur mondial de construction navale. L'homme n'est pas étranger au Cameroun. Car, il y a effectué sa première visite en mai 2010 avec la délégation du gouvernement sud coréen, pour participer au partenariat Cameroun-Corée de coopération au développement économique. Moon Kwi-Ho compte procéder le plutôt possible au transfert de technologie.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE