09/09/2010 17:44:06
Yaounde: Des présumés bandits poursuivis en pleine ville
La scène s’est déroulée ce jeudi dans la ville de Yaoundé, au lendemain d’une arrestation massive de personnes
Le journal du Cameroun
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Une course poursuite pour attraper des bandits présumés
De nombreuses personnes ont assisté ce jeudi 9 septembre 2010 dans la matinée à une véritable scène de film policier à l’américaine, dans les rues de Yaoundé, la capitale camerounaise. Aux environs de 10 heures trois taxis se sont singularisés par leurs violations régulières des panneaux de signalisation au niveau de la poste centrale. Un policier qui a suivi la scène a directement emboité le pas aux véhicules avec sa voiture, afin de tirer l’histoire au clair. Selon les premières déclarations, le dernier taxi de la file avait à son bord un monsieur, qui disait avoir été agressé par des bandits et l’avait pris en chasse pour récupérer son dû.

Le policier est immédiatement entré en action et s’est mis à la poursuite du véhicule indiqué. Seulement, les suspects semblaient avoir des complices dans un autre taxi qui a constamment obstrué la voie aux policiers. Ils ont finalement échappé à la police mais leurs présumés complices ont été arrêtés et sont actuellement entre les mains de la police. Aucune information n’a été donnée sur la manière dont la victime a été agressé, ni la nature des biens dont il a été dépossédées. Mais visiblement cela devait avoir une certaine importance. La police a promis d’ouvrir une enquête afin de retrouver les suspects qui se sont enfuis. Cette scène aura permis à la foule présente d’avoir une grosse sympathie pour l’agent des forces de l’ordre, qui a réagi au quart de tour, une qualité que de nombreux citoyens affirment ne pas toujours retrouver chez des policiers.


Une criminalité qui préoccupe les autorités
Cette scène remet sur la scène, le débat sur recrudescence de la délinquance dans la ville de Yaoundé. Les scènes d’agression en plein jour constituent aujourd’hui le lot quotidien des plaintes, affirment-on de sources policières. Ce mercredi 08 septembre, Environ 250 personnes, dont des étrangers africains, ont été interpellées par la police à Yaoundé dans le cadre d'une opération de lutte contre la criminalité, selon des sources administratives et policières. D'autres actions similaires devraient suivre à Yaoundé dans le cadre de cette lutte contre la criminalité, a dit une source proches des services du gouverneur et du préfet. Ce type d'opérations indique la police permet d'avoir un échantillon de criminels potentiels pour exploitation. Elle est consécutive à un travail effectué (par les services de sécurité) pour recenser les quartiers à fort potentiel criminel, a affirmé un policier ayant requis l’anonymat. L’administration peine cependant à remettre des estimations sur la criminalité dans la ville de Yaoundé, comme au cameroun.

Mais de plus en plus les populations évoquent une grande implication des étrangers. Une fois j’ai été agressée dans un taxi et à leur manière de parler, j’ai su que ce n’était pas des camerounais, a indiqué une victime d’agression. On estime à près de 3 millions, le nombre d’étrangers présents dans la ville de Yaoundé, des estimations que ne confirment pas des chiffres officiels. Malheureusement, ces arrestations massives s’accompagnent très souvent de plaintes pour violation des droits privées et parfois pour un résultat bien mitigé. Les arrestations de mercredi dernier n’ont permis que de récupérer deux armes blanches, selon des sources proches de l’initiative

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE