12/09/2010 18:08:28
Le fils Jacob Zuma donne une part de ses bénéfices aux pauvres
Le fils du président sud-africain Jacob Zuma a annoncé dimanche qu'il allait donner "aux nécessiteux" 70% des parts qu'il possède dans un conglomérat minier, à la suite d'un contrat dont les bénéficaires sont accusés de corruption par les opposants au gouvernement.
AFP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Duduzane Zuma

"Je suis heureux d'annoncer que j'ai décidé de donner 70% de mes parts en faveur des Sud-Aficains nécessiteux et désavantagés, comme je le fus à une époque", déclare Duduzane Zuma, 28 ans, dans un communiqué.

Le contrat, permettant à sa companie Mabengela Investments d'acquérir des parts dans l'unité sud-africaine du géant de l'acier ArcelorMittal, a été conclu dans le cadre de la législation sud-africaine Black Economic Empowerment (BEE), qui, depuis l'abolition de l'apartheid, est destinée à favoriser les groupes victimes d'inégalités sociales.

Mais cet accord, intervenu en août dernier, a été très critiqué. Selon l'opposition mais aussi le Congrès des syndicats sud-africains (Cosatu, pourtant proche du pouvoir) il a généré des bénéfices exceptionnels pour ses signataires, M. Zuma et d'autres proches du Congrès national africain (ANC) au pouvoir.

Le fils Zuma précise que ce don ira notamment aux universités de zones défavorisées, aux familles de policiers tués, aux anciens combattants de la lutte anti-apartheid, aux femmes de communautés rurales, aux orphelins.

M. Zuma ajoute que son partenaire dans l'accord, Oakbay Investments, détenu par la famille Gupta, très proche de l'ANC, donnera également 70% de ses parts.

Le don total devrait atteindre un milliard de rands (139 million dollars, 109 million euros), dit-il.

Le contrat minier porte sur 9 milliards de rands, la part du fils Zuma étant estimée entre 46 millions et 104 millions de rands, selon l'hebodamdaire Mail and Guardian.

L'opposition au Parlement a estimé que le BEE est devenu le "ZEE, Zuma Economic Empowerment".

"La politique actuelle du BEE consiste à donner des millions de rands à quelques individus alors que la vaste majorité des noirs est de plus en plus démunie", critiquait en août dernier la Cosatu dans un communiqué.

Duduzane Zuma a cependant affirmé dimanche: "je suis depuis longtemps dans les affaires et non parce que mon père est président".

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE