21/09/2010 12:15:04
Hospitalisation : Abah Abah est mal en point
L'ancien ministre de l'Economie et des Finances serait méconnaissable, selon des informations concordantes de ses proches et des personnels médicaux de l'Hôpital central de Yaoundé.
Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les médecins multiplient les analyses pour établir un diagnostic efficient.«Monsieur Polycarpe Abah Abah est mal en point, il va très mal». Selon un des proches amis de l'ancien ministre de l'Economie et des Finances (Minefi) que le reporter de La Nouvelle Expression a approché hier, ce dernier serait méconnaissable. Il ne saurait nous en dire plus, car les médecins multiplient les analyses médicales pour pouvoir enfin établir un diagnostic efficient. Interrogés sur la question, ses avocats sont mal placés pour divulguer des informations sur la santé de leur client, selon Me Nouga. 

Dans le service, les personnels soignants sont eux aussi peu disert sur la situation réelle de leur patient. «Nous ne savons rien de son état, et ignorons même ce qui se passe au dessus de nos tête, lancent les infirmières à l'accueil, visiblement ennuyés. 
La chambre dans laquelle est hospitalisé Polycarpe Abah Abah se situe au premier étage du bâtiment. Au rez-de-chaussée, notamment à l'entrée arrière qui mène aux salles des malades, le dispositif de sécurité est demeuré le même. Plusieurs hommes en tenue dont un portant une kalachnikov, et un vigile y campent encore. Il convient de rappeler que l'ex-Minefi avait été interné le 09 septembre au pavillon Haut Standing de l'Hôpital central de Yaoundé (Hcy). 

D'abord mis en observation comme il se susurrait dans la structure, son état a vite nécessité un suivi plus efficient et lourd, apprenait-on. Au jour d'aujourd'hui, nos sources qui se montrent visiblement très inquiètes ne savent pas exactement de quoi il souffre. Pour autant, selon des informations publiées par nos confrères, qui relayaient les propos de ses proches, Polycarpe Abah Abah avait fait une chute après un malaise et aurait heurté violemment son cou pendant son effondrement. Toujours selon ces sources, « l'évacuation de l'ex-Minefi a dû attendre, le temps que le régisseur de la prison centrale de Kondengui s'organise.

Finalement, c'est sous forte escorte des éléments de police, de gendarmerie, des gardiens de la prison, toutes sirènes hurlantes, que Polycarpe Abah Abah a été conduit à l'Hôpital central de Yaoundé»
.

Pour mémoire, l'illustre patient avait déjà été transporté d'urgence dans cette formation hospitalière trois jours après son interpellation à la fin du mois de mars 2008 dans cette formation hospitalière. Interpellé dans le cadre de l'opération épervier, il était encore en garde à vue à la Direction de police judiciaire lorsqu'il a eu un malaise cardiaque. C'est au début du mois d'avril 2008 qu'il a été mis en détention provisoire à la prison centrale de Kondengui. Il lui est reproché les faits de coaction de détournement et deniers publics. 

Irène Sidonie Ndjabun

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE