24/09/2010 03:10:41
Cameroun: plus de huit mois d'hospitalisation pour une ex-ministre détenue
YAOUNDE - L'ex-secrétaire d'Etat camerounaise Catherine Abena, écrouée en janvier pour détournement présumé de fonds, demeurait jeudi à l'Hôpital central de Yaoundé où elle a été admise il y a un peu plus de huit mois, a constaté un journaliste de l'AFP.
Romandie
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Mme Abena, qui a été secrétaire d'Etat aux Enseignements secondaires de 2004 à 2009, est internée au "pavillon spécial haut standing" de l'hôpital central de Yaoundé, où des agents de l'administration pénitentiaire montaient la garde devant sa chambre.

Elle paraissait maigre et affaiblie, une perfusion était accrochée près du lit où elle était allongée.

"Je n'ai pas de force pour parler. Je suis nourrie grâce à une perfusion intraveineuse", a-t-elle dit, en articulant avec peine, dans une brève conversation avec l'AFP.

Aucune information n'avait pu être obtenue sur son état de santé.

Catherine Abena avait été admise à l'hôpital le 14 janvier après la dégradation de son état de santé à la prison centrale de Yaoundé à la suite d'une grève de la faim entamée à son arrestation, six jours plus tôt. Son mouvement vise à protester contre son interpellation, qu'elle estime non justifiée.

Suite à son hospitalisation, les autorités avaient entrepris des démarches auprès d'elle pour la persuader de mettre un terme à sa grève de la faim, selon la presse camerounaise.

Mme Abena avait été incarcérée le 12 janvier après avoir été inculpée de détournement de fonds publics. Elle avait été arrêté avec plusieurs personnes dont un ancien ministre délégué chargé du Budget, Henri Engoulou, dans le cadre de l'opération "Epervier" de lutte contre la corruption.

Cette campagne a déjà abouti à l'arrestation et la condamnation à de lourdes peines de prison de plusieurs personnalités, dont d'anciens ministres.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE