28/09/2010 02:59:41
Cameroun: les ravisseurs des otages du Jan De Nul réclameraient une ranšon
Les ravisseurs d'un marin croate et d'un marin philippin, qui se trouvaient à bord d'un navire de dragage appartenant à la société belge Jan De Nul et qui ont été enlevés il y a deux semaines dans le sud du Cameroun, disent détenir quatre autres otages et réclament beaucoup d'argent.
rtlinfo
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les ravisseurs d'un marin croate et d'un marin philippin, qui se trouvaient à bord d'un navire de dragage appartenant à la société belge Jan De Nul et qui ont été enlevés il y a deux semaines dans le sud du Cameroun, disent détenir quatre autres otages et réclament beaucoup d'argent. C'est ce qu'a affirmé lundi à l'AFP une source camerounaise proche des enquêteurs. 
Le Croate et le Philippin ont été enlevés dans la nuit du 12 au 13 septembre par des hommes armés dans la zone de mouillage du port de Douala, la capitale économique, selon Jan De Nul et une source camerounaise. En plus du bateau belge, deux navires commerciaux avaient été attaqués au même moment, avait précisé la source camerounaise le 13 septembre. "Les ravisseurs ont pris contact d'abord avec la capitainerie du Port de Douala, ensuite avec les Belges (propriétaires du navire de dragage, NDLR). Ils ont dit qu'ils veulent beaucoup d'argent" en contrepartie de la libération des otages, a ajouté lundi la source proche des enquêteurs, sans fournir de montant. Depuis deux ans, les attaques en mer et enlèvements se sont multipliés au large de Bakassi, région marécageuse difficile d'accès et frontalière avec le Nigeria. (MPK)

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE