05/10/2010 12:02:12
Le Cameroun reçoit 12 milliards de l'Union Européenne
Louis Paul Motaze, le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) et Dick Naezer, le représentant de l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union Européenne au Cameroun ont signé deux conventions de financement vendredi dernier.
Quotidien Le Jour
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’argent servira au projet de renforcement de la douane camerounaise et aux travaux de renforcement du barrage du lac Nyos.

Louis Paul Motaze, le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) et Dick Naezer, le représentant de l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union Européenne au Cameroun ont signé deux conventions de financement vendredi dernier.

Elles ont porté sur le Programme d’appui au plan de modernisation de la douane camerounaise et au renforcement du barrage du lac Nyos dans la région du Nord-Ouest. C’est dans le cadre du 10ème Fonds européen de développement (Fed) dont Louis Paul Motaze est l’ordonnateur au plan national.

Depuis 2004, le ministère des Finances, à travers la direction des douanes, est engagé dans l’amélioration de la performance douanière à travers plusieurs aspects, notamment l’amélioration de la collecte des recettes douanières, le renforcement de la mission économique de la douane. Avec la signature de cette convention, 6,56 milliards de Fcfa sont donc mis à la disposition de l’Etat camerounais pour atteindre ces objectifs. Le Programme d’appui au plan de modernisation de la douane camerounaise (Papmod) a une durée de 4 ans et est évalué à environs 63 milliards de Fcfa.

Pour ce qui est du lac Nyos, c’est 6,5 milliards de Fcfa qui sont déboursés. Le gouvernement a fait appel à la communauté internationale pour un vaste programme de sécurisation du site après des études qui ont attesté de la fragilité du barrage naturel. L’on se souvient qu’en 1986, une éruption soudaine de gaz carbonique, issu des profondeurs du lac, avait causé la mort de 1700 personnes et décima le bétail. Le financement de l’union européenne servira donc d’appui à l’aménagement de l’accès au lac Nyos et au dégazage de l’eau. Il vient compléter les efforts déjà entrepris par le gouvernement camerounais et qui ont notamment permis l’installation d’une première colonne de dégazage et l’acquisition de deux autres.

Selon Dick Naezer, les fonds prévus par ces deux conventions sont «des dons non remboursables, provenant des contributions des Etats membres de l’Union Européenne dans le cadre de la stratégie de coopération et du programme indicatif national 2008-2013 du Cameroun ».

Muriel Edjo

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE