07/10/2010 12:36:37
Opération épervier: absence de la Camair au procès Ngamo Hamani
Le juge constate l'absence de la Camair au procès Ngamo Hamani: l'audience a été renvoyée au 11 novembre 2010.
Le jour
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Malgré la longue attente observée avant le début de la première audience de son procès au tribunal de grande instance du Wouri hier mercredi 06 octobre 2010, l'ex administrateur provisoire de la Camair, Paul Gabriel Ngamo Hamani est resté serein. Vêtu d'un costume complet sombre, le principal accusé semblait rayonner.

Pas la moindre ride sur son visage. De temps en temps, il arbore un sourire passager, tandis qu'un parent ou un ami lui serre la main. Il est 11 heures et demi et l'audience tarde toujours à démarrer. Après une brève causerie avec l'ex trésorier payeur général de Douala, Jean Louis Edou, incarcéré lui aussi à la prison de New Bell, Ngamo Hamani s'installe dans la salle des audiences, où vient de retentir la sonnerie. Mais c'est plutôt l'affaire ex Tpg qui sera appelée. Le seul juge présent a tout juste le temps de prononcer le renvoi, pour « constitution irrégulière du tribunal », et d'annoncer la reprise de l'audience à 13 heures. La salle se vide. Ngamo Hamani va s'engouffrer dans un banc à l'intérieur de la salle des audiences. Arrivé au tribunal à 9h15 minutes, il y restera jusqu'à 14 h 45.

C'est à ce moment que la collégialité des juges du procès de l'ex Ap de la Camair regagne la salle. Pendant que la présidente, Esther Moutngui vérifie l'identité de l'accusé, l'électricité disparaît. Ngamo Hamani est né le 23 octobre 1963 à Bafang, dans le département du Haut Nkam, région de l'Ouest Cameroun. Il est inspecteur principal des impôts. Il est poursuivi par l'Etat du Cameroun et l'ex Camair, pour détournement de deniers publics. Mais le ministère public constate que l'autre plaignante, la Camair, constituée partie civile, est absente. « Je ne sais pas si elle n'a pas été citée ou s'il s'agit d'une simple absence. Si elle n'a pas été citée, je pense qu'il faut le faire pour qu'on avance, conformément à l'article 340 du code de procédure pénale », propose le ministère public.

La défense, en revanche, est au grand complet. Elle est constituée, pour l'instant, de Mes Dieudonné Happy, Josette Kadji et Noah. Ils ont déposé leurs lettres de constitution au greffe. Vérification faite, le tribunal a constaté que la Camair n'avait pas encore été citée. Le tribunal a empêché Me Kadji de faire ses observations liminaires, arguant de ce que « l'accusé ne sait même pas encore pourquoi il est là ». Pour la même raison, le tribunal a estimé qu'on ne pouvait pas donner lecture de l'ordonnance de règlement.

Il a été souhaité cependant que les audiences se tiennent tous les 2ème et 4ème jeudis de chaque mois, avec la possibilité d'aller jusqu'à vendredi. L'affaire a été renvoyée au 11 novembre 2010 pour « citer la Camair en liquidation ». Paul Ngamo Hamani est accusé du détournement d'environ 115 milliards Fcfa.

Théodore Tchopa

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE