14/10/2010 12:31:49
RDPC/Consultations : René Sadi rend compte
Le Sg du parti au pouvoir donnera un point de presse ce jour, en fin d’après midi, à la fin des concertations qu’il tient avec ses camarades du Bureau politique.
Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Lentement, mais sûrement, les concertations entre le secrétariat général du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) tirent à sa fin. Hier, en matinée, Delphine Medjo a eu son tour devant René Sadi, le secrétaire général du Comité central du parti au pouvoir. Lequel s’est par la suite absenté longuement pour ne revenir qu’aux environs de 16h30, alors que l’ancien ministre John Ebong Ngolle l’attendait depuis une trentaine de minutes. 

Le tour de ces assises entamées vendredi dernier sera fait ce jour, avec les passages d’Ibrahim Mbombo Njoya, le sultan des Bamoun et enfin Cavaye Yeguié Djibril, le président de l’Assemblée nationale qui n’est pas passé lundi dernier. Finalement, ils ne seront donc que douze sur les vingt qu’ils auraient dû être, à passer devant leur «patron». Joseph Charles Doumba et Samuel Ngeh Tamfu, ne seront pas là comme déjà annoncé par la presse en début de semaine. En ce qui concerne le représentant du Nord ouest, ««il est malade aux Etats-Unis», fait savoir un habitué des couloirs du palais des Congrès où qui abrite le siège du Rdpc. Tout comme l’autre absent qui se trouve hors du pays, comme le faisait déjà savoir Mutations dans son édition de lundi. Pour des raisons de santé, a-t-on appris. 

Echéances 

C’est après avoir reçu le dernier membre du bureau politique que le patron de l’administration du Rdpc donnera un point de presse dans les locaux du palais des Congrès. Pour le moment, nul ne daigne parler de l’information que devrait livrer l’homme à l’opinion via la presse. Une adresse pour la pure forme parce que les journalistes ne devraient pas manquer le rendez-vous qu’il a lui-même donné en début de son exercice vendredi, et réitéré lundi derniers ? Si René Sadi n’a pratiquement rien dit de concret après avoir reçu les membres du Comité central, fin août dernier. 

Peut-être parce qu’il comptait répéter l’exercice avec les membres du Bureau politique ? Toujours est-il que les mois à venir devraient être particulièrement agité, tant la présidentielle d’octobre 2011 focalise beaucoup d’attention dans l’opinion. L’opposition et la société civile veulent en finir avec le régime du Rdpc-Unc au pouvoir depuis les indépendances, soit cinquante ans de pouvoir. Un long séjour qui, comme nombre de pays africains, n’a pas pu développer le pays. 

En face, le parti au pouvoir qui connaît de nombreuses dissensions internes au fil du temps, au sujet d’incidents tels la non tenue du Congrès ordinaire depuis 2001, les luttes de positionnement, l’amputation du parti de cadres décédés ou incarcérés dans le cadre de la lutte contre la corruption et les détournements de deniers publics, ... Les militants du Rdpc souhaiteraient certainement voir toutes ces situations clarifiées avant les prochaines échéances. Afin d’affronter l’hostilité en rangs serrés. René Sadi pourrait certainement annoncer quelque d’intéressant sur la colline de Nkolnyada ce jour. 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE