17/10/2010 23:35:07
Paul Biya, président à vie ?
Toutes les personnalités de la famille politique du président Paul Biya militent pour un nouveau mandat de leur leader. C'est hier que se sont s'achevées les audiences que le Secrétaire géné/admin.cameroonvoice.com/editor/jscripts/tiny_mce/themes/advanced/langs/en.js">ral du comité central du Rassemblement dé mocratique du peuple camerounais (RDPC) a accordées aux membres du Bureau politique.
Afique Actu
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Commencées vendredi dernier au siège du parti sis au palais des Congrès de Yaoundé, ces consultations avec les personnalités du parti au plus au niveau s'inscrivent, indique-t-on de bonne source dans une dynamique interne qui fait la part belle au dialogue permanent entre les membres d'une même famille. Ce fut d'ailleurs le cas en fin août dernier dans le cadre des séances de travail entre le Secrétaire général et les membres titulaires du comité central du RDPC.

René Sadi a reçu au total onze membres du Bureau politique. Il s'agit dans l'ordre chronologique des honorables Ndongo Essomba Jean Bernard, Sali Daïrou, Adjibolo Philemon, M. Ayang Luc, président du Conseil économique et social, Mme Tjoues Géneviève, de l'honorable Tobbo Eyoum Thomas, El Hadj Mohamadou Abbo Ousmanou, homme d'affaires, du ministre d'Etat Marafa Hamidou Yaya, Mme Medjo Delphine, de M. Ebong Ngolle John et de S.M. le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya. Hier le ballet du Bureau politique a été clôturé en fin de matinée par le Très Honorable Cavaye Yeguié Djibril, président de l'Assemblée nationale. Des séances de travail à huis clos qui ont justifié l'intérêt journalistique de la profession et la Déclaration solennelle à la presse du Secrétaire général du Comité central du RDPC, illustre hôte et initiateur des dites consultations.

« Tous nos camarades sont décidés à soutenir la candidaturedu président Paul Biya »

La déclaration du S.G. du comité central au terme de ses consultations avec les membres du bureau politique.

« Mesdames et Messieurs les journalistes ;

Je suis particulièrement heureux de vous avoir si nombreux, à l'occasion de cette brève déclaration que je me suis résolu à faire à votre attention et qui marque en quelque sorte, la fin de la série des rencontres que nous avons eues depuis le 24 août 2010, d'abord avec les membres titulaires du comité central du RDPC et ; ensuite, depuis le vendredi 08 octobre, avec les camarades membres du bureau politique. Séances de travail qui, je le souligne, ont été organisées sur les hautes instructions du président national du RDPC, Son Excellence Monsieur Paul Biya.

Mesdames et Messieurs les spécialistes des médias, je voudrais donc, au nom de S.E.M. le président national, au nom de tous nos camarades du RDPC et à mon nom propre, vous remercier pour l'intérêt que vous accordez au Rassemblement démocratique du peuple Camerounais et à ses activités.

Nos rencontres se sont déroulées dans la convivialité et la sérénité qui, je me dois de le relever, pour m'en féliciter bien sûr, règnent dans les rangs de notre parti, en dépit de ce que vous avez pu lire ou entendre ici et là. Et le fait pour nous, d'avoir souhaité que nos séances de travail se déroulent à huis clos, ne signifie en rien que le RDPC a des choses à cacher. Non ! Nous sommes un parti ouvert ; un parti républicain ; un parti qui sait ce qu'il veut et qui sait où il va.

Nous avons tout simplement voulu mettre nos camarades dans des conditions idoines qui leur permettent de s'exprimer librement, sans aucune pression, dans des conditions d'un travail sérieux et efficace, afin de soumettre à notre président national, les différents avis et observations de ses camarades, lesquels ont fait un état des lieux dénué de toute langue de bois, de la situation et de l'Etat de santé du parti, section par section, région par région.

Eh bien, mesdames et messieurs, je sais que vous êtes impatients de s avoir de quoi nous avons parlé, sachez tout simplement qu'il n'y a eu, au cours de nos échanges, aucun sujet tabou.

Nous avons échangé autour de la vie et du fonctionnement de notre parti, de la façon dont les militantes et les militants du RDPC souhaitent voir leur parti fonctionner, des textes de base que les uns et les autres souhaitent voir amendés, en sorte de les adopter aux nouveaux défis qui se présentent devant nous. Bien évidemment, nous avons également parlé du congrès, compte tenu de l'enthousiasme de nos camarades, militantes et militants du RDPC qui attendent la tenue d'un congrès ordinaire. Nous en avons longuement parlé aux cours des différentes rencontres avec les membres du Comité Central et les membres du bureau politique. Ce qu'il faut dire à ce sujet, c'est que le président national n'est pas insensible aux appels de nombreux militants qui souhaitent vivement que ces assises se tiennent, afin d'insuffler une nouvelle dynamique à notre parti. J'ai déjà eu à m'exprimer là-dessus, le congrès ordinaire, nous le préparons dans la sérénité et, le moment venu, le président national informera les militantes et les militants du RDPC ainsi que l'opinion publique qui les attendent avec une certaine impatience, la date de la tenue de ces assises auxquelles rien en ce qui me concerne ne s'oppose.

Mais, au-delà du congrès ordinaire, nous avons, dans nos échanges avec nos camarades, débattu de tous les problèmes quotidiens auxquels les camerounais sont confrontés. Nous avons enregistré des doléances venant du Cameroun profond que nous transmettrons fidèlement au président national, chef de l'Etat.

Enfin, Mesdames et Messieurs les journalistes, nous avons saisi l'occasion de ces rencontres avec nos camarades pour mettre ne place ça me parait normal, des stratégies de mobilisation de tous nos militants sans exclusive, pour les opérations d'inscription sur les listes électorales ; conscients que nous sommes de ce que la victoire de notre candidat à l'élection présidentielle à venir est conditionnée par l'inscription massive des militantes, des militants et des sympathisants du RDPC sur les listes électorales. Vous me permettrez de ne pas entrer dans les détails de ces stratégies dans ce cadre.

Mesdames et Messieurs les journalistes, ce qu'il faut en gros retenir, au terme de cette série de rencontres initiées par notre président national, c'est d'abord que le RDPC se porte bien sur toute l'étendue du territoire et même à l'extérieur, en dépit des attaques de toute nature dont notre parti et son président national sont souvent victimes. L'état de santé du RDPC est bon. Les responsables à tous les niveaux travaillent sereinement dans l'objectif d'une mobilisation sans faille derrière notre chef, le président national, S.E. Paul Biya. Ensuite, nous sortons de ces échanges, convaincus que tous nos camarades, sans exclusive, sont décidés à soutenir la candidature du président Paul Biya à la prochaine élection présidentielle. Un soutien, je le répète, indéfectible et inconditionnel, pour lui permettre de continuer son action, qui est pour nous au RDPC et de l'avis des observateurs de bonne foi, bonne pour le Cameroun et les Camerounais.

En dépit des difficultés, nous pensons, nous sommes convaincus qu'un bel avenir attend le Cameroun et nous, militants du RDPC, croyons fermement qu'il faut donner à celui qui en a semé les graines, le président Paul Biya, la possibilité d'en impulser l'éclosion.

Je vous remercie pour votre aimable attention.»

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE