21/10/2010 04:12:19
Ottawa serre la vis aux refugiés
Le gouvernement fédéral présentera, jeudi, une série de mesures visant à s'attaquer à ceux qui obtiennent frauduleusement le statut de réfugié, a appris l'Agence QMI.
QMI
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Ottawa facilitera notamment l'expulsion des faux réfugiés qui voyagent dans le pays qu'ils prétendent fuir pour prendre des vacances et ira de l'avant pour limiter les prestations de soins de santé que reçoivent les réfugiés au Canada, alors qu'ils attendent le traitement de leur demande.

Des sources gouvernementales ont indiqué que les mesures qui seront annoncées jeudi se veulent en partie une réponse aux textes publiés par l'Agence QMI plus tôt cette année, concernant les abus envers le système canadien d'octroi du statut de réfugié.

L'Agence QMI a révélé en août dernier l'existence d'une enquête secrète du gouvernement qui a montré que beaucoup de Tamouls qui sont venus au Canada en faisant valoir que leurs vies étaient en danger dans leur pays natal, le Sri Lanka, sont par la suite retournés en toute sécurité dans ce pays. Ils revenaient ensuite au Canada, attendant patiemment d'obtenir leur statut de réfugié.

Dans la loi qui sera déposée jeudi, le gouvernement rendra plus facile la révocation immédiate du statut de réfugié si un demandeur d'asile retourne dans son pays pour des vacances, des anniversaires, ou pour parrainer des membres de la famille. «Il s'agit d'un sérieux problème», a dit une source gouvernementale.

Selon la même source, ces mesures sont aussi une réponse «à une augmentation du malaise des Canadiens face à l'immigration» qui a été provoqué par l'arrivée, au mois d'août, sur la côte ouest d'un bateau de Tamouls réclamant le statut de réfugiés.

Des réfugiés de mauvaise foi?

Plusieurs personnes au gouvernement croient qu'une partie de ces 500 Tamouls ne sont pas des réfugiés de bonne foi, mais tout simplement des gens qui veulent passer devant la longue file d'attente canadienne pour obtenir le statut de réfugié.

Le gouvernement va également annoncer des changements réglementaires, de sorte que les prestations de soins de santé que les réfugiés reçoivent ne seront pas plus généreuses que celles que reçoivent les citoyens canadiens.

Un texte publié en septembre par l'Agence QMI révélait que les réfugiés avaient droit à un programme de prestations de soins de santé comprenant de nombreux petits extras, comme une prescription gratuite pour des lunettes, que la plupart des régimes provinciaux de soins de santé ne paient pas.

La nouvelle réglementation fera en sorte que les réfugiés n'auront plus droit à ces petites attentions gratuitement, mais qu'ils pourront toujours être admissibles à la couverture de base des soins de santé qui est offerte par la plupart des régimes provinciaux.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE