07/11/2010 01:25:16
Un imposteur demande l'asile au Canada
Déguisé en vieillard, un jeune homme a réussi à monter à bord d'un vol d'Air Canada à Hong Kong et à se rendre jusqu'à Vancouver, où il a demandé l'asile politique, a-t-on appris hier.
CyberPresse
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Lorsqu'il est monté dans un avion à Hong Kong le 29 octobre dernier, l'homme de gauche avait l'apparence d'une personne plus âgée (à droite).

Lorsqu'il est monté dans un avion à Hong Kong le 29 octobre dernier, l'homme de gauche avait l'apparence d'une personne plus âgée (à droite).

Au cours du vol, l'imposteur, qu'un document de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) décrit comme un «vieil homme de type caucasien doté de mains apparemment très jeunes», a fait de nombreux allers-retours aux toilettes avant de finalement en ressortir sans son masque.

À Vancouver, il a été pris en charge par l'ASFC. Le jeune homme a d'abord soutenu n'avoir qu'un seul bagage, mais l'ASFC a pu mettre la main, grâce à l'équipage, sur deux autres sacs contenant des gants, un masque de silicone, un gilet brun et une paire de lunettes.

L'histoire a été éventée jeudi soir par CNN, qui avait obtenu un document officiel de l'ASFC selon lequel le jeune homme a pu monter à bord de l'avion muni seulement de sa carte d'embarquement et de sa carte Aéroplan. Il aurait échangé sa carte d'embarquement avec un citoyen américain âgé de 55 ans.

Le jeune homme est actuellement sous la garde de l'ASFC et doit comparaître devant la Commission de l'immigration et du statut de réfugié, comme c'est l'usage, a dit l'Agence. L'ASFC n'a pas fait plus de commentaires et s'est bornée, en réponse aux questions, à nous renvoyer à un laconique communiqué de presse.

De son côté, Air Canada a assuré à l'AFP qu'elle contrôle régulièrement l'identité de ses passagers. Cette histoire a soulevé hier bien des questions au Canada. «Il faut savoir qu'il y a de multiples contrôles d'identité au départ de l'aéroport international de Hong Kong, y compris celui des passeports par le gouvernement chinois, auxquels doivent se soumettre les passagers originaires de Hong Kong», a affirmé la porte-parole d'Air Canada, Angela Mah.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE