29/11/2010 13:13:26
Présidentielle : la Côte d'Ivoire attend ses résultats
Après un scrutin marqué par les violences, la Côte d'Ivoire devrait savoir aujourd'hui qui a gagné le second tour des élections présidentielles.
Le Parisien
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

C'est ce lundi que les Ivoiriens doivent enfin connaître l'identité de leur président. Après le second tour des élections présidentielles qui avaient lieu hier, les habitants doivent savoir qui du chef de l'Etat sortant Laurent Gbagbo et de l'ex-Premier ministre Alassane Ouattara prendra la tête d'un pays marqué par une décennie de coups d'Etat, de scandales politico-militaires et de violences.

 

Si L'opposition a dénoncé des fraudes et si les violences ont pertubé le scrutin,  l'ONU s'est malgé tout dit «confiante» sur l'issue de l'élection. 

Les bureaux de vote ont fermé dimanche peu après 17 heures (locales et GMT) en Côte d'Ivoire, après le second tour d'une présidentielle historique. 5,7 millions d'Ivoiriens étaient appelés à départager le président sortant Laurent Gbagbo et l'ex-Premier ministre Alassane Ouattara, qui ont respectivement récolté 38% et 32% des suffrages au premier tour le 31 octobre.

Mais ce second tour, qui s'annonçait déjà très tendu entre les partisans de l'actuel président et ceux de son principal challenger, semble connaître de nouvelles violences alors même que les résultats ne sont pas connus. Un militaire et un civil ont été tués dans le centre-ouest du pays, a annoncé en fin de journée le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Ce nouvel incident porte à au moins six morts le nombre de victimes de violences au cours des derniers jours notamment à l'ouest du pays où la tension était montée à l'approche du vote.

La climat était déjà très tendu au lendemain de la mort à Abidjan, dans le quartier populaire d'Abobo, d'au moins trois personnes lors de heurts entre police et opposants qui protestaient contre le couvre-feu instauré pour la nuit et jusqu'à mercredi sur décision de Laurent Gbagbo.

A Abidjan, certains bureaux de vote tardaient toutefois à ouvrir, en raison d'un manque de matériel ou de l'absence d'une partie des agents électoraux. «C'est la vie de la Côte d'Ivoire qui se joue aujourd'hui», a lancé à la foule qui patientait, la responsable d'un centre dans le quartier populaire d'Adjamé (nord).

Objectif : réunifier un pays divisé
 
A Gagnoa (centre-ouest), bastion du chef de l'Etat, une file d'un millier de personnes, qui attendaient parfois depuis plusieurs heures dans le calme, se rendait dans les isoloirs installés dans une école primaire du centre-ville. Si Boni Asseman, exploitant de bois âgé de 42 ans, assurait ne pas avoir d'«inquiétude», Aminata, une étudiante de 23 ans avouait ses craintes, car personne ne sait «comment ça va se terminer».

Six fois repoussé depuis la fin du mandat de Laurent Gbagbo en 2005, le scrutin est censé clore la crise née du putsch raté de septembre 2002, qui a coupé le pays en un sud loyaliste et un nord aux mains d'une rébellion rebaptisée Forces nouvelles (FN) et qui massivement voté pour Alassane Ouattara lors du premier tour. Le prochain président aura comme mission principale de réunifier le pays.

La campagne a été marquée par des affrontements entre partisans des deux camps, qui ont fait un mort et de nombreux blessés dans la capitale économique et à travers le pays.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a de son côté annoncé le transfert de 500 hommes et d'une unité aérienne de sa mission au Liberia pour renforcer l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire, qui compte déjà plus de 8 500 hommes.

«L''ONUCI (l'Onu en Côte d'ivoire NDLR) invite le peuple ivoirien à garder calme et sérénité en cette phase cruciale de l''histoire du pays. Le maintien de ce climat est essentiel afin de permettre le déroulement du scrutin présidentiel dans les meilleures conditions possibles», a indiqué dimanche l''ONUCI par communiqué de presse.

Les résultats doivent probablement être connus dans la journée.

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE